Présidentielle-2018 : Mouvement IBK Kanu 2018 mobilisera un million d’électeurs

7
Après avoir payé les 25 millions de FCFA de la caution du président IBK, le mouvement IBK Kanu entend mobiliser un million d’électeurs pour le Président sortant à la présidentielle de 2018. L’objectif est d’accorder la majorité absolue à IBK dès le premier tour. L’information a été donnée au cours de la conférence de presse organisée par le mouvement IBK Kanu 2018, le samedi 23 juin 2018 à la maison de la presse. Elle était animée par Ismael Coulibaly et Youssouf K Sacko, respectivement coordinateur national et porte-parole du mouvement IBK Kanu 2018. Moussa Timbiné, président de la jeunesse RMP était également présent. Pour le coordinateur national du mouvement, Ismael Coulibaly, IBK est l’homme de la situation, en dépit de la campagne de dénigrement et de rejet dont il fait l’objet. Il estime qu’aucun de ceux qui s’affichent contre lui, n’est à sa hauteur. “Le moment est difficile mais IBK tient bon et saura tenir bon pour faire face aux défis. Son expérience incomparable et son sens de l’Etat sont des atouts pour sortir notre pays de la situation actuelle » a-t-il expliqué. Coulibaly s’est dit convaincu qu’IBK sera réélu dès le 1er tour de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. Pour ce faire, il a, au nom du mouvement, promu un million de voix à IBK. Quant au porte-parole du mouvement IBK Kanu 2018, Youssouf K. Sacko, il a appelé au rassemblement autour du candidat IBK, et à combattre les ennemis, non pas du Président IBK, mais du Mali, selon lui. Aux dires de Youssouf K. Sacko, il y n’aura pas de gouvernement de transition au Mali après les élections. A cet effet, il a invité ceux qui ont des agendas cachés, à chercher le pouvoir par la voix démocratique. Il a réitéré la confiance du mouvement IBK Kanu aux institutions de la République. L’occasion était aussi bonne pour le porte-parole du mouvement de faire un bilan sur les nombreuses réalisations présidentielles durant le premier quinquennat. Ces réalisations concernent entre autres les infrastructures, la création d’emploi (240 000 créés sur 200 000 promis), l’augmentation des salaires (20 %), la loi sur le quota réservé aux femmes (30 % des postes nominatifs et électifs), la santé, l’armée, l’eau et l’électricité. Y. Doumbia Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here