Campagne d’entretien routier 2018 : Les routes du district se portent bien

7
Le programme annuel porte sur l’entretien de 10 270,11 km dont 5053,22 km de routes bitumées et 5216,90 km de routes en terre (y compris les pistes) sur l’ensemble du territoire national. Pour un coût total 25 303 605 813 F CFA. Les travaux d’entretien routier sont exécutés chaque année à travers une convention de maitrise d’ouvrage déléguée signée avec le ministre chargé des Routes (maître d’ouvrage) sur financement de l’Autorité routière (Ageroute) et sur la base des programmes élaborés par la direction nationale des routes. Cette année l’entretien routier 2018 a été lancé par le Premier ministre SBM, le 30 mars 2018 à Kalabancoro. Les travaux consistent au décapage et compactage des chaussées existantes ; au rechargement en concassé pour le rehaussement ; à la reprise de revêtement en BB de 3 à 5 cm au finisher imprégnation ; au bouchage des nids de poules ; au curage des fossés ; à la fourniture et pose des dalles de traversée ; au marquage sur chassée ; à la peinture sur garde de corps. A ce qui concerne principalement le district de Bamako, on peut constater que les routes se portent bien, et qu’il fait bon à circuler, au si bien sur la rive gauche, également sur la rive droite pour cause : les travaux d’entretien et de renforcement de certaines voies dans le district de Bamako au titre du programme annuel d’entretien routier exercice 2018 est en cours d’exécution. Quelques tronçons à titre de d’exemple à Bamako : Rive gauche : Sur la R27 à Boulkassoumbougou au pont de Sangarébougou ; L’Ecole IPEG au Marché de Médine en passant par Hippodrome et Korofina jusqu’au marché de de Boulkassoumbougou ; De la Station Shell (Marché de Médine) à l’Hippodrome en allant à l’Ecole Nelson Mandela jusqu’à Banconi Djanguinébougou ; La rue Dr. Ousmane Traoré (Rond-point GMS au pont Richard en allant au Rond-point du monument de l’Eléphant à Hamdallaye ; La place de la Liberté en passant par l’INA, la DNCC, l’UMPP jusqu’au Rond-point du monument du général Soumaré en Commune I ; La riche droite : Du 30 mettre Niamakoro à Baco-Djicoroni pour aller à Kalabancoura ; De Magnambougou à Missabougou (Corniche de Magnambougou) ; L’accès Sabalibougou-Courani… On peut constater des travaux de revêtement en BB 5 cm réalisé, scarification, réglage et compactage de la route existante, couche de base, de rechargement, de fondation, de couche de base, des travaux de caniveaux… sont tous exécutés. Pour ne citer que ceci, c’est un fait réel, notre équipe a sillonné tous ces tronçons entre le samedi et le dimanche (23 et 24 juin 2018) pour constater de visu l’entretien routier dans le district de Bamako. L’Ageroute rassure en ce début d’hivernage, ce qui est une bonne nouvelle pour les usagers de circulation dont le souci premier, c’est les nids-de-poule, mais grâce à la prise en charge par l’Agence à travers ses prestataires, ils seront minimisés dans la capitale. Par ailleurs, les autorités en charge de l’entretien routier exhortent les usagers et les riverains à beaucoup plus de civisme pour préserver l’état des routes et sollicitent leur indulgence par rapports aux travaux qui sont en cours dans certaines communes. L’entretien routier est une priorité des plus hautes autorités afin de donner plus de confort aux usagers. O. Touré ================= Route Kalabancoro-KabalaRoute Kalabancoro-Kabala : Une piste cyclable pour les motocyclistes L’axe Kabala-Kalabancoro était réputé une route accentogène, étroite avec des bordures remplies de sable qui provoquaient la chutes de beaucoup de motocyclistes et les gros porteurs qui les écrasaient. La population, les motocyclistes étaient parmi les victimes potentielles, surtout les étudiants de Kabala qui ont perdu certains de leurs camarades sur cette route. Les plus hautes autorités ont décidé de mettre fin à ses malheurs. Le Premier ministre SBM a tenu personnellement à ce que les mesures soient prises pour à amoindrir le risque d’accident surtout sur cette voie fréquentée par les universitaires de Kabala. Aujourd’hui, la route Kalabancoro-Kabala est une priorité du ministre en charge des Transports et du Désenclavement et toutes les mesures sont prises pour que la route Kalabancoro-Kabala soit innovée et bon à circuler. L’entreprise “Anta-Construction” et le bureau de contrôle “Ingerco” travaillent d’arrache-pied tous les jours mêmes les week-ends pour la satisfaction de la population, mais surtout pour le bonheur des étudiants. A l’avenir sur la route Kalabancoro-Kabala, les motocyclistes rouleront sur une piste cyclable conçue uniquement pour des engins à deux roues, ils seront séparés des gros transporteurs par des piquets de bordures et les piétons. C’est pourquoi, les transporteurs n’ont pas caché leur satisfaction pour ce projet et salut le gouvernement du mali pour cette belle initiative. Les étudiants ont beaucoup apprécié cette décision du gouvernent d’élargir la voie. O. Touré Source : aBamako aBamako

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here