Présidentielle du 29 juillet : Mohamed Ali Bathily lance un appel à tous les candidats pour un débat démocratique

22

Le Candidat du mouvement « Faso y’i wélé, Mohamed Ali Bathily, était face à la presse avant-hier, lundi 25 juin 2018, au siège des APM à Kalabancoro après avoir déposé officiellement sa candidature à la Cour Constitutionnelle pour la présidentielle du 29 juillet. Au dire du candidat, la démocratie est en train de remporter une première victoire sur toutes les pratiques malsaines qui avaient fait que depuis toujours cette démocratie semblait être mort-née. Aussi, le candidat lance un appel à tous les participants démocrates, juste après la date de clôture des dépôts des candidatures, à venir débattre lors d’une soirée télévisée en direct, devant les Maliens en langue Bambara pour expliquer leur programme afin de faire vivre la démocratie.

Cette déclaration solennelle du candidat a débuté avec une adresse aux Maliens qui ont toujours soutenu ce pays sans se plaindre et qui aspirent toujours à un véritable changement. « Je vous confirme, ce jour 25 juin 2018, officiellement avoir déposé ma candidature à la présidentielle du Mali muni de l’ensemble de mes parrainages ainsi que les 25 millions de caution exigés ; tout ceci sous contrôle officiel d’un huissier de justice », a-t-il déclaré. Pour lui, aujourd’hui la démocratie est en train de remporter une première victoire sur toutes les pratiques malsaines qui avait fait que depuis toujours sous les cieux elle semblait être mort-née et qu’elle semblait naitre qu’entre les bras des croque-morts. Ainsi, il a dénoncé les pratiques anti-démocratiques du régime notamment les écoutes téléphoniques, les blocages des avoirs à toutes les personnes qui peuvent aider les candidats qui s’opposent au Président IBK. A l’en croire, la consigne a été donné pour bloquer son parrainage. En ce sens, il dira que la loi instituant le parrainage est une loi qui est publique et impersonnelle. Ainsi, il a remercié ceux qui ont parrainé sa candidature par patriotisme. Par ailleurs, il a déclaré que sa candidature est celle de la société civile malienne et c’est à elle qu’il porte toute sa confiance. « Je continuerai à représenter les 70% de la société civile malienne », a-t-il précisé. Tout en soulignant que c’est cette même société civile qui a fait gagner le président IBK en 2013. Rassurant les Maliens, le candidat du mouvement « Faso y’i wélé se veut être la rupture de toutes les pratiques néfastes qui ont impactées la démocratie malienne. « Non ! Le mensonge et la corruption ne passeront plus au Mali. La démocratie ne sera pas bafouée par des pratiques dignes des rois d’antan », a-t-il laissé entendre. De même, Il a lancé un appel à tous les participants démocrates, juste après la date clôture des dépôts des candidatures, à venir débattre lors d’une soirée télévisée en direct, devant les Maliens en langue Bambara pour expliquer leur programme afin de faire vivre la démocratie. Ousmane Baba Dramé

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here