Candidat à la présidentielle : Dr. Mahamadou Maïga promet de réformer l’Etat

18
L’élection présidentielle est prévue le 29 juillet. La semaine dernière, une nouvelle candidature s’est ajoutée à la liste. C’est celle de Dr. Mahamadou Maïga. Sa déclaration de candidature a été suivie d’une présentation de son nouveau ouvrage intitulé “Ma politique de développement humain durable décentralisé pour le Mali”. Cet ouvrage évoque ses motivations. Devant une vingtaine de journalistes, le septuagénaire, natif de Toukoto, région de Kayes, a tenté d’expliquer le contenu de son livre et évoqué les raisons qui l’ont motivé à se porter candidat. “Je suis candidat parce que j’ai analysé la situation politique et économique du Mali. Je me suis rendu compte, que malgré l’adoption d’une Constitution, celle de 1992, on n’a pas constaté un changement fondamental dans notre vie institutionnelle, politique, économique et sociale. Au moment de la révolution, on a copié la Constitution de la Ve République française et on a n’en fait la Constitution du 25 février 1992”, a regretté Dr. Mahamadou Maïga. En effet, né le16 octobre 1943 à Toukoto, Dr. Maïga est titulaire d’un doctorat d’état en sciences économiques de l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Il a travaillé dans les domaines de la planification et des politiques de développement économique, social, agricole et rural durable, notamment avec l’Idep, l’OMVS, le CILSS, la FAO, entre autres. Cet ouvrage de 143 pages comprend trois parties. Dans une 1re partie, l’auteur se présente, expose son expérience professionnelle et sa capacité de gouverner ce pays. Dans une 2e partie, Dr Maïga apprécie de façon critique la vie institutionnelle, politique, économique et sociale du Mali, qui l’amène à plaider pour un changement de leadership et de régime politique au bénéfice du peuple malien. Et en 3e partie, il présente en détail son programme de PDHD pour le Mali, décliné en 13 domaines spécifiques, qu’il se propose de réaliser dans la durée d’un 1er mandat présidentiel 2018-2023 et dans celle éventuelle d’un 2e mandat 2023-2028. Après une critique de la vie politique et économique au Mali, le natif de Toukoto plaide pour le dépassement du régime d’IBK qui, selon lui, est caractérisé par un manque de vision politique, une trop grande instabilité gouvernementale, le manque de volonté politique de lutter contre la corruption et la délinquance financière. Il propose donc une nouvelle PDHD d’approche altermondialiste où l’homme est la finalité du développement, qui implique une réunion des politiques macroéconomique et budgétaire par la réduction du train de vie de l’Etat et une vraie décentralisation basée sur les desiderata du peuple. Les domaines auxquels le technocrate compte s’attaquer s’il est élu président de la République sont : l’éducation et la formation pour l’emploi des jeunes, l’agriculture de souveraineté alimentaire et la lutte contre la spéculation foncière, l’amélioration de la santé entre autres. Candidat indépendant, l’homme, auteur de plusieurs ouvrages, invite la population à lui faire confiance, pour qu’ensemble ils puissent mener à bien cette mission. Selon lui, le secteur de l’information et de la télécommunication devrait être le quatrième pouvoir au même niveau que le pouvoir exécutif et législatif, compte tenu de son importance dans notre pays. Zié Mamadou Koné

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here