Le forum des diasporas africaines tenu à Paris a comblé toutes les attentes

1
Le forum sur les diasporas africaines s’est tenu le vendredi 22 juin 2018 au Palais des Congrès de Paris. Plus d’une centaine de personnalités de premier plan, venues de plusieurs pays d’Afrique et d’ailleurs ont participé à cet important évènement. Les échanges riches et de qualité, lors des tables rondes organisées à cet effet, ont porté sur la contribution des diasporas africaines au développement du Continent. Ce forum est également un cadre de détection des talents africains qui veulent partager leurs expériences avec les jeunes restés sur le Continent. Le Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) a activement participé aux travaux. A ce forum, la forte participation du CSDM a été saluée par les partenaires au développement. Ainsi, le premier responsable du CSDM, M. Mohamed Chérif Haïdara a saisi l’occasion pour expliquer aux participants à ce le rôle combien important que jouent les migrants dans l’économie des pays de départs comme d’arrivée. Pour lui, s’il y a une chose qui profite aujourd’hui, c’est bien la migration. Sa maitrise fait gagner à la fois aux pays d’accueil et d’origine des migrants. Comme, pour dire que la tenue du forum sur les diasporas africaines est une occasion rêvée par les migrants et leurs partenaires. Aussi, le CSDM qui œuvre pour une migration réussie pense que sa maitrise est gage de développement garanti. Egalement, le président du CSDM Mohamed Chérif Haïdara a profité pour partager la vision de son organisation de la migration. Devant la tribune, il a défendu la politique migratoire qui profite à tous. Dans son franc-parler, Mohamed Chérif Haïdara a fait des propositions visant à rendre profitable la migration. Il a fait une brillante intervention, avec des chiffres précis, tant concernant le nombre de maliens établis à l'extérieur, que leurs contributions au soutien de leurs familles et au développement du pays. Il n'a surtout pas oublié de faire des propositions, en ce qui concerne le que faire, pour que notre diaspora soit un vrai moteur de développement économique. L'API Mali qui a fixé son quartier général dans le stand loué par le Président du CSDM Mali, a animé une conférence, au cours de laquelle des informations précieuses ont été données en rapport avec la création d'entreprises et surtout les avantages que peut offrir le code des investissements du pays. Mme Diallo Aïssata Touré, député à l’Assemblée nationale du Mali et présidente de la Commission des Affaires étrangères et M. El hadji Alhouisseini Traoré, ministre conseiller à l’Ambassade du Mali à Paris ont fait des contributions pour saluer le rôle que joue la diaspora malienne au développement du pays. Le Président du Csdm, Chérif Mohamed Haïdara, a constitué, dans son stand, un point d'attraction important. Pour les institutionnels, tout comme pour les professionnels, il était envahi de sollicitations énormes autour de divers projets. Les réponses données aux nombreuses sollicitations ont toutes été à la hauteur des enjeux de ce forum. On peut cependant regretter l'absence des institutionnels maliens, contrairement aux pays voisins du notre, qui y étaient présents en force, à travers des stands et d'importantes délégations, dans un contexte où la diaspora malienne était citée en exemple. En effet, il faut féliciter Chétif Mohamed Haïdara, pour sa présence à ce forum ; car, sans lui, le Mali aurait été regrettablement absent à ce rendez-vous combien important. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here