Retrait des cartes d’électeur : Les agents distributeurs en grève à Yirimadio

2
La distribution des cartes d’électeur biométriques est arrêtée à
l’école fondamentale de Yirimadio. Pour cause, les
agents-distributeurs sont en grève pour non payement de leur per diem et l’amélioration de leur condition de travail. Mercredi dernier, dans la cour de l’école fondamentale de Yirimadio, de
nombreuses personnes sont venues pour retirer leur carte d’électeur.
Malheureusement, les agents distributeurs étaient en grève. Les grévistes revendiquaient le payement de leurs primes et dénoncent la mauvaise condition de travail. «Nous sommes en grève parce qu’on ne nous paye pas. Nous avons commencé ce travail depuis le vendredi passé et chaque fois, nous quittons notre maison, venir travailler ici par nos propres moyens. Et on ne nous donne pas le frais d’essence. Pire, nous n’avons même pas de pause », a décrié Hamed Traoré, agent distributeur au groupe scolaire de Yirimadio. En plus de ces difficultés, s’ajoutent les désordres dans le classement des cartes et l’impatience des leurs détenteurs. « Il y a beaucoup de
difficultés dans ce travail, surtout au niveau des cartes. Elles sont
classées dans différents cartons en fonction des noms de famille. C’est mélangé dans certains cartons et il nous faut ranger ce désordre. Les citoyens qui viennent récupérer leurs cartes. Pour la plupart, ils ne voient ce travail en amont. Ils sont impatients, ils veulent qu’à leur arrivée nous leur attribuions leurs cartes », a-t-il ajouté. Malgré la présence des forces de sécurité, les distributeurs ne sont
pas à l’abri des propos injurieux et même des agressions de ceux qui
viennent chercher leur carte d’électeur. «Les agents de sécurité amènent avec eux les cartes d’électeur et après ils doivent veiller sur l’organisation et la sécurité des lieux et les personnes qui s’y trouvent, mais ce n’est pas le cas. Ces policiers partent s’assoir sous les arbres et ne font que prendre du thé et discuter entre eux. Ils se privent d’intervenir dans les altercations entre distributeurs et ceux qui viennent chercher leur carte », a dénoncé Abdrahamane Koné, agent distributeur. Cette grève a été dénoncée par les citoyens qui ont invité les
autorités à plus de responsabilité. « Depuis l’aube, je suis là pour
récupérer ma carte d’électeur. J’ai laissé mon travail pour ça et ils
disent qu’ils sont en grève. Cela peut avoir des impacts sur
l’élection. Les autorités doivent veiller sur la bonne distribution
des cartes d’électeur pour une élection apaisée et crédible », a plaidé 
Mamou, habitant du quartier. Pour Halidou Sangho, la grève des distributeurs de cartes d’électeur
est justifiée par le simple fait qu’on ne doit pas faire travailler un homme de 8h jusqu’à 16 h sans lui rémunérer. Au moment où nous mettons sous presse la grève continue mais des pourparlers étaient engagés avec les partis politiques pour mettre fin à la grève. Il
faut préciser que cette grève concerne uniquement les agents déployés par les partis politiques. Eriyen Rita Somboro, Stagiaire Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here