Soutien du CDR à la candidature de Soumaila Cissé : Comble de l’incohérence

11
Après avoir rencontré plusieurs responsables politiques et assisté à l’investiture de plusieurs candidats à la présidentielle, le Collectif pour la Défense de la République (CDR) vient de choisir Soumaila Cissé, chef de file de l’opposition, candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain comme son candidat. Un choix qui met fin au suspens. Cependant, en choisissant le candidat de l’URD, le CDR à travers son porte-parole Ras Bath vient d’étaler son incohérence sur la place publique. Fin de suspens ! Le Collectif pour la Défense de la République(CDR) a choisi Soumaila Cissé, candidat de l’Union pour la République et la Démocratie (CDR) comme son candidat l’élection présidentielle de cette année dont le premier tour est prévu pour le 29 juillet. Nombreux sont les observateurs de la scène politique qui attendaient ce choix du CDR car son premier responsable a rencontré plusieurs responsables politiques avec qui il a discuté avec leur manifeste à l’appui. Mieux, il a pris part à l’investiture de plusieurs candidats à l‘élection présidentielle entre autres, Soumaila Cissé au Stade du 26 mars, Modibo Sidibé, candidat du Nouveau Pôle Politique (NPP) au Palais de la Culture, Moussa Sinko Coulibaly dans la Salle Mieruba à Ségou pour ne citer que ceux-là. Aussi, il a rencontré ces derniers jours d’autres candidats dont celui du RPDM, Dr Cheick Modibo Diarra. Nombreux sont ceux qui avaient d’ailleurs dit que sa rencontre avec l’ancien navigateur interplanétaire a été concluante et que le CDR allait certainement le choisir comme son candidat à la présidentielle. Certaines sources proches du CDR avaient même indiqué que la majorité des membres du CDR étaient d’accord pour qu’ils soutiennent Cheick Modibo Diarra sauf Ras Bath lui-même. Mais à la surprise générale, le choix du CDR a porté sur Soumaila Cissé, principal opposant à Ibrahim Boubacar Keita. Un candidat que Ras Bath a pourtant critiqué et traité de tous les noms d’oiseaux dans une vidéo récente. Manque de cohérence quand tu nous tiens ! A l’annonce de la nouvelle, Soumaila Cissé a aussitôt réagi sur sa page facebook : « A la suite d’une conférence de presse animée ce 28 juin 2018 au Carrefour des Jeunes, le Collectif pour la Défense de la République (CDR), par la voix de son porte-parole M. Mohamed Youssouf Bathily (Ras Bath) vient d’apporter son soutien à ma candidature en vue de la prochaine élection présidentielle. Ce soutien a été rendu possible grâce aux nombreux points de convergence entre le manifeste du CDR et le programme de l’URD. C’est l’occasion pour moi de féliciter l’ensemble des membres du CDR pour le travail accompli en faveur de la sauvegarde des acquis démocratiques de notre pays. Je tiens aussi à les remercier pour leur confiance placée en moi….. ». Ensuite, une forte délégation de l’URD s’est rendue au siège du CDR pour remercier le porte-parole Ras Bath et les membres. Selon une source proche du CDR, le collectif a choisi Soumaila Cissé car il partage les mêmes idéaux. Aussi, ils sont d’accord sur le fait de faire partir IBK car « son premier mandat a été catastrophique ». « Pendant les cinq ans de son mandat, IBK n’a pas pu résoudre 1/3 des problèmes du Mali pour lesquels il a été élu », a ajouté notre interlocuteur. Pour qui, au niveau du CDR, « c’est tout sauf IBK car il n’a plus rien d’autres à prouver aux Maliens ». Du côté des supporters d’IBK, le discours est tout autre. « IBK est notre candidat et nous ferons tout pour le faire réélire dès le premier tour. C’est le meilleur président pour le Mali. Nous ne voyons aucune coalition encore moins un candidat qui peut lui barrer la route pour un second mandat », a expliqué un responsable politique, membre de la majorité. Pour lui, aucune des coalitions d’opposition qui ont vu le jour dans la perspective de cette élection n’est solidement constituée. Car il s’agit généralement de gens qui ne se font pas confiance et qui se méfient les uns les autres. « Nous avons vu ce qui s’est passé au niveau de la Convention des bâtisseurs avec le départ de Moussa Mara qui a renoncé à sa candidature pour Cheick Modibo Diarra. Aussi, le Professeur Clément Dembélé s’est retiré », a-t-il ajouté. « Ce soutien du CDR à Soumaila Cissé est un non événement pour nous. Car pour nous, tout se joue dans les urnes et non dans la rue et dans les discours de propagande », a déclaré notre interlocuteur. Après l’annonce de la nouvelle, les réactions n’ont pas tardé sur les réseaux sociaux notamment facebook. « L’alternance vient de mourir ce jeudi 28 juin au Carrefour des Jeunes », a déclaré un internaute sur sa page facebook. Et un autre de poster une vidéo ou Ras Bath accusant Soumaila Cissé et Tièbilé Dramé d’être les ennemis du Mali et d’être à l’origine de tous les problèmes que connaît le pays aujourd’hui. « Quand le CDR choisit celui qu’il qualifiait récemment de fossoyeur, assassin du Mali, il y a de quoi s’inquiéter dans ce pays. La parole qui s’envole n’est pas celle enregistrée. Je crois qu’un homme doit être cohérent avec lui-même ? Je ne suis contre personne. Bon je pense que les membres du CDR ne sont pas bêtes. Ils sont tous dotés de bons sens. Ils feront le choix de la raison. Personne ne suit personne dans l’isoloir. Ce n’est pas le porte-parole qui va voter à la place des militants conscients. Analysez les projets des candidats avant de vous faire avoir. L’avenir du Mali est entre les mains de tout un chacun. », a publié un autre internaute sur sa page facebook. Des sources proches du CDR nous indiquent aussi que ce choix n’est pas partagé par la majorité des membres du CDR. Et déjà, certains l’ont fait savoir et promettent de prendre leur responsabilité. Car c’est un choix qui ne correspond pas à l’alternance à laquelle ils aspirent puisque Soumaila Cissé n’incarne en rien cette alternance. Georges Diarra Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here