CEDEAO : le marché régional de l’électricité de l’Afrique de l’Ouest officiellement lancé à Cotonou

1
COTONOU -- Le ministre béninois du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, a procédé vendredi après-midi à Cotonou, au lancement du marché régional de l'électricité de l'Afrique de l'Ouest, en présence de 13 ministres en charge de l'énergie des pays membres la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a constaté Xinhua sur place. "La mise en place du marché régional de l'électricité est nécessaire pour résoudre le problème de la répartition inégale des ressources énergétiques entre les pays, et pour combler le fossé entre l'offre et la demande d'électricité", a indiqué le ministre béninois de l'Energie électrique, Jean-Claude Houssou. Il a estimé qu'à terme, l'intégration régionale du secteur électrique ouest-africain dans un marché unifié permettra aux populations des Etats membres de la CEDEAO de bénéficier d'un approvisionnement électrique régulier, fiable et à un coût compétitif. Pour sa part, M. Tchané a estimé que l'absence d'approvisionnement en quantité et en qualité souhaitée d'électricité constitue un des handicaps majeurs au développement durable de la sous-région ouest-africaine. Il a fait observer qu'avec un taux moyen d'accès à l'électricité de moins de 40%, les pays de l'espace communautaire demeurent encore très faiblement desservis, comparé à la moyenne observée de 97% pour les pays d'Asie de l'Est et Pacifique ou de 98% pour l'Amérique latine et les Caraïbes. M. Tchané a rappelé que pour réguler ce marché, en janvier 2018, il a été mis en place à Abomey Calavi, ville située à une vingtaine de kilomètres au nord de Cotonou, l'Autorité de régulation régionale du secteur de l'électricité de la CEDEAO (ARREC), dont la mission est d'assurer la régulation des échanges transfrontaliers d'électricité entre les Etats membres de la CEDEAO. Les travaux de construction des locaux de ce marché régional de l'électricité qui sera implanté à Abomey-Calavi, seront achevés en 2019, a-t-on indiqué. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here