Le fils de Alain Giresse quitte le cercle des célibataires Amadou Pathé Diallo parrain de Thibault Giresse

43
Thibault Giresse, l’un des fils de l’ex-sélectionneur des Aigles du Mali, Alain Giresse, vient de se marier avec Aurélie. Leur union a été célébrée à l’Eglise de Toulouse, en présence de notre compatriote Amadou Pathé Diallo en tant que parrain. Thibault fait partie des trois garçons de l’ex-sélectionneur des Aigles du Mali, Alain Giresse. Il est le 2ème fils. Le 1er s’appelle Mathieu et le 3ème porte le nom de Arnaud. Et depuis quelques semaines, Thibault Giresse a convolé en justes noces avec sa dulcinée du nom de Aurélie. Ce mariage a été célébré avec faste à l’Eglise de Toulouse, en présence de plusieurs invités dont des anciens footballeurs à l’image de Michel Platini. Notre compatriote Amadou Pathé Diallo connu sous le nom de Vieux Pathé était à l’honneur lors de ce mariage. Il a été désigné par Alain Giresse pour être le parrain de son fils. “J’étais vraiment très heureux d’être à ce mariage et pour l’honneur que Giresse m’a fait. Je ne peux que le remercier. Je profite de cette occasion pour adresser mes sincères remerciements à toute la famille Giresse pour l’accueil” nous a confié Vieux Pathé avec beaucoup de fierté. Notons que Thibault Giresse est né le 25 mai 1981 à Talence. C’est un footballeur français qui a évolué au poste de milieu de terrain dans plusieurs clubs français. Il a commencé sa carrière d’abord à Toulouse FC puis le Havre AC et Amiens. Il a défendu les couleurs de EA Guimgamp pendant plusieurs saisons. Thibault Giresse a été récompensé à plusieurs reprises. Il a été meilleur buteur de la National en 2011 avec 21 buts et élu dans l’équipe type du National pour la saison 2010-2011. En 2014, il a été vainqueur de la Coupe de France avec Guingamp. Avec son mariage, Thibault a décidé de mettre fin à sa carrière professionnelle. “Sauf que lui a gratté une année. Moi, j’ai arrêté à 36 ans, lui à 37. Je lui avais justement fait la remarque la saison dernière lorsqu’il avait prolongé à Guingamp. On en avait rigolé. Comme tous les pères, je suis forcément fier de ce qu’il a réalisé. Peut-être un peu plus, surtout quand je me rappelle comment il était acharné de football étant petit. D’un gamin qui passait son temps à jouer au football, il était complètement obnubilé. Et de voir la carrière qu’il a menée me rend heureux” dira Alain Giresse dans une interview. Avant de préciser : “Dans le petit village où nous habitions, à Talence, il a commencé le football à 5 à 6 ans. La première année, j’avais comptabilisé qu’il avait marqué 170 buts. Il n’arrêtait pas d’en mettre. C’était impressionnant. C’était son plaisir. Et puis, j’ai voulu voir ce qu’il valait vraiment en l’engageant aux Girondins. Mon père avait exactement fait la même chose avec moi. Comme j’étais moi aussi fada de foot, il m’avait amené faire une détection à Bordeaux. Et puis quand je suis parti à Toulouse, Thibault a joué dans les équipes jeunes de Téfécé. Ensuite, il a fait un parcours classique”. Alain Giresse de rappeler : “Thibault est né en 1981. Quand je jouais à Bordeaux, il était très jeune. La Coupe du monde de 1982, il ne pouvait pas s’en souvenir. L’Euro 84, à la limite. Il n’a pas véritablement découvert le football, je veux dire les grands matches à Bordeaux. Mais à Marseille, au Vélodrome”. A.B. HAÏDARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here