Présidentielle du 29 juillet prochain : Des barons de l’Adema-Pasj à Ségou pour galvaniser les militants en vue de la réélection du Président IBK

7
Les militantes et militants du parti Adema-Pasj de Ségou sont désormais déterminés pour la réélection du candidat Ibrahim Boubacar Kéïta à l’élection présidentielle. Il s’agit de rester derrière les décisions prises de la 3ème conférence nationale extraordinaire, qui est de soutenir la candidature d’IBK à cette élection. Ils l’ont dit lors de la rencontre de la coordination régionale des sections du parti avec les responsables de l’Adema, le week-end dernier. C’est lors de la 3ème Conférence nationale extraordinaire de l’Adema-Pasj tenue le 19 mai dernier que le Comité exécutif a décidé d’apporter son soutien à la candidature du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, à l’élection présidentielle dont le 1er tour est prévu pour le 29 juillet prochain. En plus, le parti de l’Abeille est aussi signataire de la plateforme “Ensemble Pour le Mali” qui regroupe une soixantaine de formations politiques. Objectif : faire en sorte que le candidat IBK puisse être réélu avec un score honorable. Aujourd’hui, on peut dire sans risque de se tromper que le compte à rebours a déjà commencé. C’est dans ce cadre qu’une forte délégation du parti était le week-end dernier à Ségou pour la conférence de la coordination régionale des sections de la 4ème région. Et les délégués des 7 sections étaient là pour être des témoins oculaires de cette rencontre, qui s’est tenue dans la salle de conférence du Conseil régional, dans une atmosphère fraternelle. En plus du président du parti, Tiémoko Sangaré, on notait la présence du 1er vice-président, Abdel Karim Konaté dit Empé, le secrétaire politique, Adama Diarra, ainsi que Mme Katilé Adjaratou Sène et Mme Haïdara Ramata Haïdara. L’occasion était bonne pour les responsables du parti d’expliquer de long en large aux militants et militantes les résolutions issues de la 3ème Conférence nationale extraordinaire et tout le processus pour la candidature du parti à l’élection présidentielle de 2018. Le président Tiémoko Sangaré a profité de cette opportunité pour faire passer des messages à l’endroit des militants et sympathisants de son parti. “Pour cette Conférence régionale des sections Adema de Ségou, le Comité exécutif a décidé de venir passer un message fort quant au positionnement du parti par rapport à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. Vous vous souvenez que la 3ème Conférence nationale extraordinaire du parti a décidé d’apporter son soutien à la candidature du président Ibrahim Boubacar Kéïta. C’est dans ce cadre que nous nous sommes rendus à Ségou afin de notifier cette décision aux militants et d’informer les structures pour des dispositions qui doivent être désormais prises afin que notre parti puisse occuper la place qui lui revient dans le cadre de la plateforme Ensemble pour le Mali que nous avons contribué à mettre en place” dira-t-il. Le 1er message, selon le président de l’Adema, “c’est de dire aux militants que cette option du parti s’impose à l’ensemble des militants et que chacune et chacun doit jouer son rôle pour sa mise en œuvre”. Et le 2ème message, précisera-t-il, “c’est de dire qu’ayant signé une plateforme avec un ensemble de formation politique, il convient pour les structures de l’Adema de s’inscrire dans une dynamique de collaboration avec l’ensemble des structures de différents partis signataires afin que l’objectif recherché, qui est de faire en sorte que le candidat que nous avons décidé de soutenir puisse gagner et être au rendez-vous, puisse être atteint”. Le président de l’Adema de préciser : “Nous savons que les structures du parti sont déjà en état de veille et nous leur demandons de faire en sorte que ce travail se fasse dans la cohésion, dans l’unité, dans la compréhension mutuelle d’abord entre les militants de l’Adema et les militants des autres formations politiques signataires de la plateforme Ensemble pour le Mali. La même chose est valable pour les associations et les structures non partisanes qui vont s’impliquer dans l’animation de la campagne présidentielle en faveur du candidat IBK”. Ce qu’il faut surtout retenir des débats, c’est que le Comité exécutif de l’Adema-Pasj a bel et bien respecté tout le processus afin que le parti puisse avoir son candidat à cette élection présidentielle. “Nous sommes un parti respectable et responsable. C’est pour vous dire qu’il n’y a rien à vous cacher concernant le choix du candidat du parti pour la présidentielle. Ce que beaucoup de gens ne savent pas, c’est que seul le Professeur Dioncounda Traoré répondait aux critères bien définis. Malheureusement aussi, lui n’était pas prêt. Voilà le problème. Et à notre grande surprise, notre camarade Dramane Dembélé se lève pour dire qu’il est candidat. C’est très dommage. Puisque nous avons tout fait que nous puissions rester aux textes du parti” précise l’un des responsables du parti soutenu par un tonnerre d’applaudissements des militants. “Nous avons très bien compris. Nous resterons derrière les décisions de la 3ème conférence nationale extraordinaire. Un parti bien organisé a toujours des orientations politiques. Donc, nous suivons le Comité exécutif et nous sommes prêts aujourd’hui pour battre campagne pour la réélection du président IBK” dira l’un des délégués. “Nous avons vraiment apprécié cette décision du parti d’échanger à la base afin de galvaniser les troupes pour que le candidat puisse être réélu. Et notre objectif, c’est de voir IBK réélu dès le 1er tour”. Parole d’un autre délégué. Le Professeur Tiémoko Sangaré a saisi cette rencontre pour lancer un appel à l’endroit des militants : “j’insiste sur la nécessité de la cohésion, de l’entente entre les militants du parti. Parce que c’est seulement à ce prix qu’ils pourront avoir un apport à hauteur de ce que l’Adema représente dans le cadre de cette campagne présidentielle. Que des militantes et militants de l’Adema s’entendent pour travailler, d’abord en tant qu’Adema, mais également en tant que composante de la plateforme Ensemble pour le Mali. Donc qu’ils acceptent de collaborer avec tous ceux qui voudraient travailler sur le terrain afin de favoriser la réélection du candidat IBK”. Pour conclure, le président Tiémoko Sangaré a invité les militantes et militants à sortir massivement pour récupérer leur carte d’électeur afin de choisir le candidat IBK le jour du scrutin. A.B. HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here