Formation de militaires au Mali : L’EMIA de Koulikoro a accouché de sa 39è promotion

33
La 39è promotion issue du Centre d’Instruction Boubacar Sada Sy de l’Ecole Militaire Interarmes de Koulikoro (EMIA)est désormais opérationnelle à la suite d’une cérémonie de baptême qui s’est déroulée le vendredi 29 juin 2018 sous la présidence du chef de l’Etat, chef suprême des armées. Baptisée au nom de promotion feu Gal de division Kafougouna Koné, cette 39è vague est composée de 78 élèves officiers formés dont 24, tous Maliens, ont suivi une formation de cycle court d’une année ; tandis que les 54 autres comprenant 2 officiers ivoiriens, 2 officiers guinéens et un officier togolais disposent quant à eux de trois années d’apprentissage dans leur gibecière. C’est l’antre de L’EMIA nichée au pied du Nianiankoulou dans la cité du Méguétan qui a abrité leur cérémonie de baptême à laquelle on pouvait enregistrer entre autres la présence des ministres Tiénan Coulibaly et Salif Traoré respectivement ministre de la Défense et des Anciens combattants et celui de la Sécurité et de la Protection civile. Après la remise aux nouveaux officiers du sabre symbolique ; remise faite par leurs parrains, des anciens officiers eux qui, par la même occasion ont apposé des épaulettes sur l’uniforme des filleuls, l’opportunité a été donnée au Chef d’Etat major général des armées, le Gal Bemba Moussa Keita de lancer officiellement les soldats jouvenceaux dans leur vie professionnelle. « Une armée forte repose sur la qualité des hommes qui la composent » a martelé le Gal Keita qui a ensuite mis un accent particulier sur le respect des droits de l’homme dans la vie d’un militaire. « Chaque soldat doit maitriser son corps et ses émotions avant de monter au combat afin d’éviter des violations des droits de l’homme. » a t-il laissé entendre faisant ainsi allusion aux récentes violations des droits de l’homme survenues dans la région de Mopti où l’armée malienne est reconnue coupable par le ministère de la Défense. Le gal Bemba Moussa Keita dira à cet effet que les FAMAs s’engagent dans les enquêtes en cours pour que les auteurs de ces violations soient punis conformément aux lois du pays. Le Chef d’Etat major général des armées maliennes a enfin rendu un vibrant hommage au parrain de la promotion sortante. Feu Kafougouna Koné aura été pour lui un gal exemplaire qui a passé toute sa vie au service de la nation malienne. André SEGBEDJI/abamako.com Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here