Aliou Diallo à l’élection présidentielle du 29 juillet : « Je serai le candidat du renouveau »

20
Une vingtaine de partis politiques et plus de 2131 associations et club de soutiens se sont constitués pour former une plateforme dénommée, « Ensemble pour le renouveau du Mali » ‘’Ere du Mali’’ pour soutenir la candidature du candidat de l’Adp-Maliba, Aliou Diallo, lors de l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. La cérémonie de signature de cette plateforme, a eu lieu, le dimanche 17 juin 2018, dans l’enceinte du siège du parti ADP-Maliba. Pour le président de ladite Plateforme, Ahmed O. Cissé, les actions sont actuellement menées pour accroître davantage les soutiens et les alliances autour du candidat du Renouveau du Mali. Il soutient que leur plateforme a la responsabilité et le devoir de faire gagner démocratiquement le candidat, Aliou Diallo et de l’installer au poste de président de la République du Mali. A ses dires, Aliou Diallo, entrepreneur de son état, courageux et opiniâtre est un homme de conviction qui depuis plus de 20 ans a considérablement contribué au développement du secteur privé malien. Le candidat Aliou Diallo a tout d’abord remercié les partis, associations et clubs de soutiens signataires de cette plateforme pour son élection à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. « Je suis fier et heureux que vous ayez porté votre confiance sur ma personne. Au-delà de m’honorer, ce choix m’engage surtout à redoubler d’efforts pour être à la hauteur de vos attentes. Je suis conscient de la lourde responsabilité qui m’incombe en tant que porte-étendard de cette plateforme. Sachez que je ne trahirai jamais votre confiance. Je serai votre candidat. Je serai le candidat des maliens. Je serai le candidat du renouveau. Oui je serai le candidat du rétablissement de la confiance entre les maliens et leurs gouvernants », a-t-il rassuré. Selon ses propos, il s’engage auprès des maliens à ne pas faire de la politique politicienne mais plutôt à travailler sans relâche pour un changement qualitatif dans la gouvernance du pays. « Alors que notre pays est incroyablement riche en potentialité, sa population reste toujours étonnamment l’une des plus pauvres du monde. Les maliens ont trop souffert et il est temps qu’une nouvelle gouvernance soit mise en place », a-t-il dit. Les engagements du candidat Aliou Diallo pour l’émergence du Mali « Je suis déterminé à mettre mon expérience d’entrepreneur au service du développement du Mali », a-t-il réitéré. A ses dires, pour répondre aux aspirations des maliens il faut agir impérativement sur trois fronts à savoir : travailler au retour de la paix ; faire émerger une classe moyenne à travers une politique économique volontariste de développement économique décentralisé ; lancer une vraie politique de grands travaux à l’échelle nationale. « Pour travailler efficacement sur ces trois fronts, il faudra investir au moins 15.000 milliards de FCFA sur une période de cinq ans », a-t-il estimé. Sur ce fonds, il s’engage à consacrer 1000 milliards de franc CFA au chantier de la stabilisation du centre du Mali ; 500 milliards de FCFA à la création d’entreprises ; 200 milliards supplémentaires à l’amélioration des conditions de travail des fonctionnaires de l’Etat. Selon le candidat Diallo d’ici à l’horizon 2023, il faut faire en sorte qu’au lieu de chercher des emplois, les maliens créent eux-mêmes de l’emploi. M.O. COULIBALY =============== Présidentielle 2018 : Le Mouvement ‘’le Mali en marche’’ s’engage pour la réélection d’IBK Le Mouvement ‘’le Mali en marche’’ a tenu, le dimanche 24 juin 2018, un grand meeting dans la salle du Palais de la Culture pour lancer ses activités. L’objectif était de s’engager pour faire réélire IBK dès le 1er tour du scrutin présidentiel du 29 juillet. Placé sous la présidence de son président, Mohamed Aly Ag Ibrahim, ministre du Développement industriel, l’évènement a enregistré la présence des ministres de la Jeunesse et de la construction citoyenne, Amadou Koita et celui de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra et plusieurs autres personnalités. Dans son allocution le président du Mouvement ‘’Le Mali en marche’’, Mohamed Ag Ibrahim a félicité l’adhésion massive des Maliens de tous bords et de toutes conditions sociales à ce projet. « Notre mouvement est un mouvement respecté, qui donne à chaque Malien une raison de l’aimer et d’avoir confiance en lui pour le défendre. Un Mouvement fort de son unité et de sa diversité, un Mouvement créatif, réactif et vigilant. Un Mouvement attentif aux inquiétudes des Maliens et de l’ensemble de la société malienne. Un mouvement qui prendra part dans la construction nationale », déclare-t-il. Il évoque qu’après l’analyse du contexte socio-politique national, son mouvement apporte son soutien indéfectible et sans réserve au candidat IBK et il s’engagera pour sa réélection dès le premier tour du scrutin du 29 juillet. Selon lui, le choix d’IBK n’a pas été un jeu d’hasard, l’homme est le meilleur parmi les candidats à l’élection présidentielle prochaine. De son point de vue, la victoire d’IBK sera la victoire du Mali. « Le combat que nous menons a besoin d’un homme d’Etat comme lui, dont la vision fédératrice nous conduira à atteindre nos objectifs avec les valeurs que nous défendons. Par l’émergence de nouvelles approches de la politique à construire ensemble », estime-t-il. Et d’avancer qu’il faut lire attentivement la profession de foi d’IBK et vous retrouverez tout ce qui constitue son engagement d’homme d’Etat. « Aujourd’hui, sans forfanterie aucune, on peut se réjouir des acquis de ces cinq dernières années. Aujourd’hui notre jugement sur son bilan est le seul qui lui importe. Pour notre part, nous avons l’intime conviction que nos efforts combinés nous ont permis de progresser dans la bonne direction et de trouver la juste cadence. Mais ce qui est à retenir, c’est que nous avons réussi à avancer. A présent, le plus important est de capitaliser les résultats obtenus dans le travail et dans l’engagement, de hausser le niveau de nos ambitions, et de dégager des perspectives nouvelles », assène-t-il. B. KONE

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here