Election présidentielle 2018 : L’ADCAM lâche IBK

24
Au moment où, ces derniers temps, des partis politiques, mouvements, associations et personnalités individuelles soutiennent à longueur de journées les candidats Soumaila Cissé, Aliou Diallo…, des alliés d’IBK l’abandonnent. Pour preuve, le parti Action Démocratique pour le Changement et l’Alternance au Mali (ADCAM) vient de claquer la porte de EPM, la plateforme de soutien à la candidature du président sortant. Dans son communiqué en date du 28 juin dernier, le parti de Mama Salamanta qui soutient le président IBK depuis 2013, a déclaré avoir cassé son contrat avec lui. La raison de sa démission de la plateforme Ensemble Pour le Mali est simple : l’insatisfaction des militants du parti de la gestion du locataire de Koulouba. « Nous sommes en démocratie et la volonté populaire l’emporte sur celle de l’individu. Face à l’insatisfaction quasi générale de nos militants quant à leurs attentes, nous avons en toute souveraineté décidé d’arrêter notre accompagnement pour une nouvelle candidature de Son Excellence M. Ibrahim Boubacar Keita à partir de cet instant », écrivent-ils dans le communiqué. Par conséquent, déclare Mama Salamanta, le parti ADCAM par sa voix et celle de ses militants, notifie par la présente sa démission de l’Alliance « Ensemble Pour le Mali ». Il est important que noter que quatre autres partis, avant l’ADCAM, ont claqué la porte de cette plateforme pour rejoindre la plateforme « ERE du Mali » qui soutient la candidature de Aliou Diallo. En plus de cela, d’anciens soutiens d’IBK comme Salif Keita, l’Honorable Niamé Keita …ont rejoint le candidat de l’URD, l’Honorable Soumaila Cissé. En tout cas, même si nous nous gardons d’être un oiseau de mauvais augure, il y a lieu de constater que les démissions en cascades dans le camp d’IBK, à quelques encablures de l’élection présidentielle, n’augurent rien de bon. Boureima Guindo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here