L’attaque de Gao revendiquée par le groupe d’Iyad

9
Une patrouille conjointe, composée des éléments de Barkhane et des militaires maliens, est tombée, ce dimanche 1er juillet, dans une embuscade dans la ville de Gao. Le bilan fait état de quatre morts et une vingtaine de blessée. L’attaque a été revendiquée par le groupe terroriste Nustrat Al Islam Wal Muslimin. L’attaque s’est déroulée aux environs de 11 heures à la sortie de la ville sur la route de Bourem. C’est un véhicule bourré d’explosifs qui a barré la route aux forces de sécurité. Prise dans le piège, « la voiture Kamikaze s’est faite alors explosée, faisant de nombreux blessés côté militaire, explique une source locale. Des sources hospitalières parlent plutôt de quatre morts et 23 blessés dont trois cas graves côté civil. L’attentat a été revendiqué par le groupe jihadiste Nustrat Al Islam Wal Muslimin, dirigé par le malien Iyad Ag Ghaly. Le groupe précise que l’attaque a été menée par l’un de ses éléments nommé Said Al Ansari qui conduisait le véhicule piégé, avant d’ajouter que six soldats français ont été tués. Selon l’organisation terroriste, cette attaque est un message adressé au président français Emmanuel Macron. Celui-ci est déjà en Mauritanie pour une réunion avec les cinq chefs d’état du G5 Sahel, en marge du sommet de l’UA. Réunion au cours de laquelle, le Président français va exhorter ses homologues du Sahel à commencer la traque des djihadistes. Dans un message, le Secrétaire général des Nations unies a condamné cette attaque et exprimé ses sincères condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’au Gouvernement malien. Selon le ministre de la défense et des anciens combattants l’un des objectifs des attaques récentes est d’empêcher la tenue de l’élection présidentielle. Tiénan Coulibaly demande aux maliens de se donner la main pour combattre le terrorisme. Avec ST Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here