Comité des femmes UITA Mali : La convention 189 de l’OIT expliquée aux travailleuses domestiques

15
Le Comité des femmes UITA / Mali (Union internationale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, de l’hôtellerie – restauration, du tabac et des branches connexes) a organisé, le dimanche 1 juillet 2018, un séminaire de formation sur la convention 189 de l’OIT (Organisation internationale du travail) sur les travailleuses et travailleurs domestiques 2011. La présente session qui a pour objectif de mieux outiller les travailleurs domestiques sur leurs droits et devoirs vis-à-vis de leurs employeurs a regroupé une quarantaine de participants à la bourse du travail de Bamako. Les travaux de la formation étaient dirigés par un facilitateur expérimenté dans le domaine de la formation syndicale, Yaya Mallé, en présence de la représentante de la Coordinatrice nationale des syndicats affiliés à l’UITA / Mali, Mme Soumaré Aïssétou Camara. Cependant, il sied de noter que les notions de la convention C189 ont été largement expliquées aux participants notamment la convention concernant le travail décent. Par ailleurs, l’on pouvait lire sur la banderole : « Soutenons la convention de l’OIT pour mettre fin à la violence basée sur le genre – égalité des droits, respect et justice pour travailleurs domestiques. ». Dans son allocution, la représentante de la Coordinatrice nationale des syndicats affiliés à l’UITA / Mali, Mme Soumaré Aïssétou Camara, a indiqué que l’objectif de cette formation à l’intention des travailleurs et travailleuses domestiques vise à renforcer leurs capacités sur la C189 en vue de sa ratification par le gouvernement du Mali. A ce titre, elle a rappelé qu’en 2011, l’OIT a adopté la C189 qui constitue un socle minimum de normes du travail visant à promouvoir le travail décent pour les travailleuses domestiques. Si un pays la ratifie (l’adopte), expliqua-t-elle, il s’engage à relever les normes du travail à celles énoncées par la C189. Pour elle, l’OIT recommande que les pays ratifient la C189 et en tant que texte de loi ou s’en inscrit pour adapter leurs lois existantes. « Lorsqu’elle a adopté la C189, l’OIT également adopté une recommandation sur le travail décent pour les travailleurs et travailleuses domestiques. » a-t-indiqué. Avant d’expliquer aux participants les normes fondamentales énoncées par la C189. Il s’agit pour chaque pays membre de s’assurer que les travailleurs et travailleuses domestiques jouissent des garanties suivantes : « les droits fondamentaux, un contrat de travail, des conditions fondamentales de travail, la sécurité et la santé au travail, la sécurité sociale, le pouvoir de porter plainte contre l’employeur, la protection des travailleuses domestiques migrantes, la réglementation des agences d’emploi», a-t-elle dit. Pour sa part, le facilitateur, Yaya Mallé, a expliqué que ladite formation a été adressée aux travailleurs et travailleuses domestiques parce que c’est une catégorie de travailleurs qui n’est pas suffisamment protégée. Alors, dira-t-il, le Comité des femmes UITA Mali est en train d’entreprendre des démarches pour faciliter la ratification de cette convention par le Mali si non plusieurs pays l’a déjà ratifié. Moussa Dagnoko

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here