Soutien à la paix et la sécurité au Mali : La grande-bretagne et l’irlande du nord apportent environ 2,3 millions de dollars au fonds fiduciaire

16
Le 2 juillet 2018 au Quartier général de la MINUSMA à Bamako, le représentant spécial du secrétaire général et chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif, a officiellement signé avec l’ambassadeur du Royaume-Uni au Mali, Mme Catherine Angela Evans, une convention de financement d’un montant d’environ 2.3 millions de dollars américains au Fonds Fiduciaire, administré par la MINUSMA en soutien à la paix et la sécurité au Mali.
 
«Notre contribution au Fonds Fiduciaire est un exemple concret du soutien du Royaume-Uni à la stabilisation au Mali et au processus de paix et à la MINUSMA, qui joue un rôle essentiel pour la paix et la sécurité du pays. Elle s’inscrit dans le cadre d’un programme global de soutien du Royaume-Uni aux activités de consolidation de la paix, de dialogue et de stabilisation au Mali et complète nos programmes de développement et humanitaires», a déclaré l’ambassadeur du Royaume-Uni au Mali. Une première contribution faite en 2013 à hauteur de 2,7 millions de dollars américains et la deuxième en 2017 à hauteur d’environ 1 million de dollars américains par le Royaume-Uni, avaient entre autres permis la mise en œuvre d’une campagne de sensibilisation sur l’accord de paix, la construction de sites de pré-cantonnement suite aux accords préliminaires de Ouagadougou, la mise en œuvre des projets pour réduire des tensions inter et intra-communautaires au sein de la région de Mopti et de relever les défis multiples des régions frontalières et de leurs populations et un appui au programme des Nations Unies pour le retour de l’autorité et de l’état de droit au nord du Mali. Le chef de la MINUSMA a souligné que «cette contribution du Royaume-Uni permettra à la MINUSMA de mettre en œuvre des projets visant la réduction des conflits et les activités de stabilisation dans le centre du Mali et dans les régions frontalières du Mali, en mettant l’accent sur le soutien au Plan de Sécurisation Intégrée des Régions du Centre (PSIRC) du Gouvernement malien. De tel projets joueront un rôle important afin de mettre en place les conditions favorables pour la mise en œuvre de l’accord de paix». Au terme de la cérémonie, Mahamat Saleh Annadif a adressé ses remerciements à l’ambassadeur du Royaume-Uni pour la confiance renouvelée en la MINUSMA et l’importante contribution en appui à la paix et à la sécurité au Mali. Pour rappel, le Fonds fiduciaire des Nations unies en soutien à la paix et la sécurité au Mali a été créé à la demande du Conseil de sécurité (Résolution 2085 (2012)) pour soutenir les efforts du Gouvernement du Mali à faire face à la crise et garantir les perspectives de développement à long-terme du pays, telles que le retour de l’autorité de l’Etat, l’ordre constitutionnel, la promotion du dialogue national, la réforme du secteur de sécurité, la coopération régionale, les Droits de l’Homme, le soutien aux élections, le processus de Désarmement-Démobilisation-Réintégration et des projets socio-économiques. L’Allemagne, l’Australie, le Canada, le Danemark, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suède, la Suisse et la Turquie en sont les principaux bailleurs de fonds. (Source : MINUSMA) Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here