Afin de participer à la vie de la nation : Le Mouvement Ensemble pour la patrie voit le jour

16
Le Mouvement Ensemble pour la patrie (MEPP) a été lancé officiellement le dimanche 1er juillet 2018, à Magnambougou par des jeunes dévoués qui veulent participer au développement de la nation et de leur commune. La cérémonie de lancement a enregistré la présence de partis politiques, des notables du quartier et plus d’une centaines de personnes venues assister à l’évènement. C’était sous le parrainage du grand marionnettiste qui a traversé les frontières pour faire valoir la culture malienne avec son génie créateur, Yaya Coulibaly. Donnant les raisons de la création de ce mouvement, son président, Mohamed Keita, a déclaré qu’il y’a plus de deux mois de cela qu’ils ont jugé nécessaire de participer à la vie politique de la nation et particulièrement celle de la commune VI. Pour ce faire, il dira qu’ils ont essayé d’approcher les uns et les autres afin de pouvoir se réunir, se rassembler et être une seule voix. Plus loin, il dira que l’objectif de leur mouvement est de jouer pleinement leur partition à la vie de nation et que pour cela, il faut se rassembler. Selon lui, le mouvement a été créé par leurs propres moyens. « Nous sommes des ouvriers, des techniciens, des chômeurs mais qui sont dévoués pour cette nation. Alors nous avons jugé nécessaire de nous rassembler afin de mener une lutte pour le Mali, pour cette patrie qui nous ait cher », a-t-il expliqué. Le mouvement a des ambitions pour la commune à en croire son président, qui a fait savoir qu’ils veulent promouvoir la solidarité, préserver par tous les moyens le bien être de la femme et de l’enfant et nouer des partenariats avec d’autres organismes nationaux et internationaux. Cette intervention a été suivie par celles des partis politiques invités à ce lancement. A tour de rôle les représentants de ces partis ont tous remerciés les membres du Mouvement ensemble pour la patrie (MEPP) pour cette initiative salutaire. Comme l’image du représentant du PACP, Issa Soumano, qui a fait savoir que lorsque les jeunes se mettent ensemble pour dire qu’ils doivent contribuer au développement de la nation ils ne peuvent que donner de l’espoir. L’un des représentants du RPM, Mady Goita, a fait savoir que ce mouvement doit être salué du fait qu’il a pris l’initiative de participer au développement sans pour autant être un parti politique, ni autre entité. Comblé d’être le parrain de ce tout nouveau mouvement dans la commune VI, le grand marionnettiste, Yaya Coulibaly, s’est dit heureux de cette considération, chose rare dans la vie d’un homme. Selon lui, c’est la première fois au Mali où il a vu un mouvement de jeunes qui ont accepté de se mettre ensemble, de cotiser sans pourtant demandé un franc à qui que ce soit pour la création d’un mouvement. Connaissant bien la commune dont il est question, il dira qu’ils savent par expérience que la commune VI constitue l’une des plus grosses et grandes forces du Mali parce qu’elle est la commune la plus peuplée. Selon lui, elle regorge les 65% des grands intellectuels du Mali. Il a pris l’engagement d’enregistrer les jeunes au niveau de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et de les mettre en relation avec tous les mouvements des jeunes à travers le monde. Ousmane Baba Dramé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here