Campagne présidentielle : « Les principales figures de Antè Abana se retrouvent autour de Soumaïla Cissé »

19
Mercredi 4 juillet 2018, Tiébilé Dramé, directeur de campagne du candidat Soumaïla Cissé était face à la presse à Bamako. Au total, c’est une équipe de 64 membres repartis entre 22 postes. Parmi les membres du directoire, en plus de Tiebilé Dramé, qui en est le directeur, on peut citer Me Demba Traoré, Ras Bath, Racine Thiam, Etienne Fakaba Sissoko, Djimé Kanté, Nouhoum Togo, Ibrahima Kébé, Mme Diakité Kadidia Fofana. « Les principales figures de Antè Abana se retrouvent aujourd’hui regroupés autour du candidat Soumaïla Cissé. C’est cette équipe diverse, plurielle, représentative de notre pays qui se trouve autour du candidat Soumaïla Cissé », a dit le conférencier. Au cours de cette conférence de presse, le directeur de campagne de Soumaïla Cissé, Tiébilé Dramé, a cité les membres qui composent le directoire de campagne. A ses dires, les conseillers spéciaux du candidat sont, entre autres, Dr Almoubareck Ag Oumar, Oumar Hamadoun Dicko, Djibril Tall, Djibril Tangara, Nouhoum Sarr, Oumar Abdou Touré dit Ladji, Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath. Le Mandataire national est Malick Touré. Le Mandataire national adjoint se nomme Mamadou Diawara. La Chargée de la stratégie électorale est Mme Coulibaly Kadiatou. Le Chargé des Finances s’appelle Mamadou Bâ. Les directeurs adjoints de campagne sont Me Demba Traoré et Mme Diakité Kadidia Fofana. Les Porte-parole sont Zeïdane Ag Sidalamine, Racine Thiam, Djimé Kanté, Etienne Fakaba Sissoko, Alou Badra Dembelé, Nouhoum Sarr, Ibrahima Kébé et Mohamed Salia Touré. La cellule juridique et administrative est composée de Me Amidou Diabaté, Me Boubacar Karamoko Coulibaly, Me Maliki Ibrahim, Me Abdrahamane Ben Mamata Touré. La cellule diplomatique comprend Sadio Lamine Sow, Moussa Makan Camara, Dr Mamadou Diallo. On retrouve Mme Michèle Moncourt et Mme Soumaré Fatouma à la cellule chargée de l’organisation. La cellule chargée de la mobilisation est composée de Gouagnon Coulibaly, Boubacar Yalcouyé, Mme Nientao Simone Loiseau. La cellule chargée de la logistique comprend Kalilou Samaké et Moulaye Oumar. La cellule chargée de la communication est composée de Vincent D Traoré, Racine Thiam, Moussa Seye Diallo, Nouhoum Togo et Sidi Touré. La cellule chargée de l’informatique et de la centralisation comprend Mamadou Sidibé, Baïdy Maguiraga, Mohamed Dicko. La cellule chargée des maliens de l’extérieur regorge Oumar Hamadoun Dicko, Hamed Sékou Touré, Gaharo Doucouré. La cellule chargée de la sécurité est pilotée par le colonel à la retraite, Moussa Diabaté, Fassery Traoré, Souleymane Alkamis. La cellule chargée du protocole comprend El Hadj Amadou Coulibaly dit Baba, Moussa Kouyaté et Aziz Ben Zacour. La cellule chargée du programme est composée de Drissa Traoré, et le Pr Abdrahamane Touré. La cellule chargée de la supervision du reporting et de la veille est dirigée par Dr Sidi Mohamed Ben Moulaye Idriss et Mohamed Lamine Baby. Les mouvements des femmes sont pilotés par Mme Adiawiakoye Ramata Koné et Mme Tamboura Mah Keïta. Les mouvements des jeunes sont composés de Abdramane Diarra et de Dr Souhel Moulaye. Et enfin, les associations et clubs de soutien sont pilotées par Armand Moncourt, Mme Doucouré Fanta Doucouré et Ibrahima Yoro Maïga. « Ni les enfants, ni les neveux, ni les membres de la belle famille de notre candidat ne sont font partie de cette équipe. Ces hommes et ces femmes sont membres de partis politiques, d’associations ou encore de personnalité de la société civile, tous résolument engagés à mettre leurs talents, leurs intelligences au service de la nécessaire alternance que l’état de notre pays réclame de toute urgence», a déclaré le directeur de campagne, Tiébilé Dramé. Pour lui, ce sont ces femmes, ces hommes, ces jeunes, ces moins jeunes qui se sont engagés à créer les conditions de la victoire du peuple malien le 29 juillet 2018. « Cette équipe est composée d’Hommes d’expériences qui ont assumé de responsabilités importantes dans ce pays, qui ont une expérience internationale avérée. Les principales figures de Antè Abana se retrouvent aujourd’hui regroupés autour du candidat Soumaïla Cissé. C’est cette équipe diverse, plurielle, représentative de notre pays qui se trouve autour du candidat Soumaïla Cissé », a précisé Tiébilé Dramé. « Le sang coule chaque jour au Mali, le pays est en feu» Parlant de l’insécurité au Mali, le conférencier, Tiébilé Dramé a fait savoir que les autorités maliennes sont dépassées par les événements. « Pas un jour sans qu’au nord ou au centre parfois même au bord de la capitale qui n’apporte son lot de désolation, le sang coule chaque jour au Mali, le pays est en feu. Le gouvernement s’est montré incapable de juguler cette insécurité, de mettre fin à la violation des droits de l’Homme, notamment au centre du Mali en particulier dans la région de Mopti », a-t-il souligné. Selon lui, la situation sécuritaire du pays échappe au gouvernement. A l’en croire, le président IBK a effectué hier (mardi) son 153ème voyage à l’extérieur du pays durant son mandat. A ses dires, la situation grave du Mali qui inquiète les voisins ne semble pas être les préoccupations centrales de celui qui préside les destinés du Mali. Le directeur de campagne de Soumaïla Cissé a dénoncé l’instabilité gouvernementale : 5 ans, 5 premiers ministres, plus de 200 ministres. Pour lui, la récente grève des préfets et des sous-préfets est le signe de la démission du gouvernement. « Ce seul mois de juin 2018, il y a eu plus de 300 morts au Mali qui fait du mois de juin 2018, le mois le plus meurtrier depuis le déclenchement de la crise au Mali », a-t-il déclaré. Pour lui, le peuple attend à ce que l’alternance et le changement se réalise. « Nous sommes à 24 jours de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, les gens s’interrogent sur la volonté réelle des autorités maliennes à tenir les élections. Il n’ya pas de volonté politique propre a tenir les élections. C’est pourquoi, nous avons organisé une marche le 2 juin dernier pour la tenue des élections crédibles et transparentes. Nous oppositions républicaines et démocratiques avons besoin d’aller à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018 », a martelé l’orateur. Par ailleurs, il dira que ce jeudi 05 juillet 2018 à 15h, tous les soutiens de Soumaïla Cissé se retrouveront à la Maison des Aînés de Bamako pour signer une plateforme d’alliance. Selon lui, dès l’ouverture de la campagne, Soumaïla Cissé présentera son programme. En réponse aux questions des journalistes, il a fait savoir que cette présidentielle se tient malgré le président et le gouvernement, c’est pourquoi, dit-il, les préparatifs sont en train d’être sabotés pour préparer un huis clos de la fraude électorale. « Ce que nous craignons, c’est un huis clos de la fraude », a dit Tiébilé Dramé. Aguibou Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here