Les Jeunes patrons à l’écoute des candidats à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018

23
Depuis une semaine, la plus dynamique des associations jeunes au Mali, à cause de la noblesse et de la pertinence des actions menées sur le terrain, a initié un exercice très intéressant, qui consiste à écouter l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, sur leurs programmes économiques et surtout sur les mesures qu’ils envisagent de prendre pour mettre en œuvre la dizaine des doléances des jeunes entrepreneurs, issues des différents fora économiques organisés en 2017 et 2018. Selon le patron de l’Organisation des Jeunes Patrons, notamment, Monsieur Cheick Oumar SOUMANO, ces rencontres initiées par son organisation, ne sont nullement des meetings politiques de soutien à X ou Y, mais l’instauration de cadres d’échanges entre les candidats et les jeunes patrons, pour l’amélioration du cadre des affaires en vue de la promotion de l’entrepreneuriat jeune au Mali. Il est important de rappeler que tous les états-majors de campagne de tous les candidats ont reçu l’invitation. A la suite de candidats Modibo SIDIBE et Dr. Hamadoun TOURE, c’était le tour du candidat de l’ADP- Maliba, Monsieur Aliou DIALLO, de se prêter à cet exercice ô combien exaltant. La rencontre a eu lieu le mardi 03 juillet 2018 à 17h à Impact Hub Bamako. Le président de l’Organisation des Jeunes Patrons, en prenant le premier la parole, a d’abord remercié le candidat d’avoir accepté l’invitation des jeunes patrons, et a ensuite, procédé à la présentation du contexte de la rencontre en rappelant, les candidats déjà écoutés. Il a présenté son organisation avant de passer en revue, la dizaine de doléances. Parmi les multiples doléances soumises aux candidats, on peut citer entre autres : la proposition de mise en place des dispositifs de financement innovants au Mali, comme les business angels, les sociétés d’investissement, les prêts interentreprises, le crowdfunding, la proposition de création d’un ministère dédié à l’entrepreneuriat jeune, aux PME et à l’innovation et surtout celle de l’institution d’un impôt unique à l’image de la vignette synthétique pour les jeunes entrepreneurs qui dépassent le seuil de l’impôt synthétique qui n’ont pas atteint 500 millions de chiffres d’affaires. Le candidat, dans son exposé d’une trentaine de minutes, a en premier lieu, parlé de son parcours professionnel, qui a été , selon ses propos, essentiellement consacré au développement du secteur privé à travers la création d’entreprises et ce, dans tous les secteurs économiques. Il a aussi indiqué qu’il a à son actif, 2000 emplois directs créés. Dans cette dynamique, il a rappelé, qu’il a créé sa première entreprise étant encore étudiant. Fort de cet état de fait, selon le candidat, ayant consacré toute sa vie à la création et à la promotion d’entreprises au Mali, il estime qu’il ne peut avoir qu’une vision de « vrai connaisseur» du secteur privé dans la mesure où, certaines des entreprises créées par ses soins, ont eu une renommée internationale. S’agissant cependant, de sa proposition pour la création d’entreprises par les jeunes, au cas où, il serait élu, il a rappelé qu’il compte faciliter la création de 102 000 entreprises dont les 80% seront des Très Petites Entreprises (TPE). Il a aussi fait cas de sa volonté de restructurer le fonds de garantie actuel, en le faisant évoluer vers un fonds d’investissement qui met l’accent sur le renforcement des fonds propres. Toujours au chapitre du programme du candidat, il propose à l’institution d’un dispositif de financement adapté au contexte malien et vu au canada. Il s’agit à titre de rappel, du financement par accréditif d’impôt, si bien que quand un investisseur met 1 F, l’Etat l’autorisera à déduire 1,5 F. A certaines questions qui lui ont été posées, notamment ayant trait, au pourquoi de sa candidature, sa vision des accords d’Alger et surtout la crise au centre du mali, il a décliné de façon claire sa perception de la situation. Enfin, notons que l’OJEP est la faîtière représentative de l’ensemble des jeunes entrepreneurs du Mali de moins de 40 ans, créé à la faveur de la première édition du forum économique des jeunes entrepreneurs les 24 et 25 mars 2017. Elle compte à ce jour plus de 1000 membres effectivement en activité. Le prochain candidat annoncé est Dramane DEMBELE. Le chargé de communication de l’OJEP

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here