Coopération sino-malienne: un centre de formation d’une valeur de 10 milliards

15

Le président de la république, Ibrahim Boubacar KEITA, a présidé, hier jeudi 5 juillet, la cérémonie d’inauguration du Centre de formation professionnelle construit par la république populaire de Chine au profit de notre pays. La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre, Soumeylou Boubèye MAIGA ; de l’Ambassadeur de la République populaire de Chine dans notre pays, Zhu LIYING ; des présidents des institutions ; des membres du gouvernement…

Le coût de réalisation de ce Centre de formation professionnelle que la Chine a financé au profit du Mali s’élève à près de 10 milliards FCFA à savoir : 9 Milliards FCFA correspondant au Don de la République Populaire de Chine ; 1 Milliard FCFA pour les obligations de la République du Mali telles que le branchement électrique, le réseau internet, les espaces verts, la sécurité du personnel Chinois sur le chantier ainsi que leurs visas de séjour au Mali, l’exonération sur certains matériels et équipements et devant servir à la construction et à l’équipement du Centre.
Il est situé à Bamako-Sénou, près de la base de la Minusma, non loin de l’aéroport international Modibo KEITA.
Les filières qui vont être enseignées dans ce Centre sont en adéquation avec les besoins du marché de travail. Il s’agit de la menuiserie métallique, la menuiserie bois, la peinture/décoration, la plomberie, la chaudronnerie, l’électricité, le bâtiment/carrelage, le bâtiment/staff, le bâtiment/maçonnerie, le froid/climatisation et la maintenance d’engins lourds.
Dans ses mots de bienvenue, le maire de la commune VI du district de Bamako, Boubacar KEITA, a affirmé qu’un grand rêve de la population de sa commune vient d’être concrétisé par la réalisation de ce Centre de formation professionnelle moderne.
À son tour, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Maouloud Ben KATTRA, a rappelé que ce nouveau Centre de formation professionnelle est le fruit d’un accord de coopération économique et technique, signé le 22 décembre 2014, entre le gouvernement du Mali et la République populaire de Chine.
Selon lui, ce Centre est une réponse du président Ibrahim Boubacar KEITA à préparer une jeunesse capable de relever le défi d’une main-d’œuvre de qualité bien adapté aux besoins de l’économie nationale.
«L’acquisition d’un tel Centre symbolise un nouveau souffle que l’État donne à l’apprentissage. C’est une solution d’avenir pour les jeunes de notre pays. Elle constitue, en plus, l’une des voies les plus sûres vers un emploi qualifié, durable et de qualité. C’est également une solution d’avenir pour nos entreprises, puisque l’apprentissage permet de répondre à leurs besoins en compétence», a affirmé Maouloud Ben KATTRA.
Le ministre a souligné que contrairement à un passé récent, les Agences de développement telles que la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, l’Agence française de développement reconnaissent aujourd’hui que le décollage économique de nos pays passe nécessairement par le développement du secteur agricole. C’est donc, affirme-t-il, à juste titre que le Mali consacre 15 % du budget national à l’Agriculture.
Le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle a évoqué l’initiative des Nouveaux villages agricoles pour inciter la jeunesse malienne à investir dans le secteur rural avec pour ambition de créer 3 000 emplois directs et 21 000 emplois indirects.
Il a fait comprendre aux jeunes qu’il est établi et vérifié qu’on peut devenir multimillionnaire à travers, par exemple, la culture de la tomate. Comme preuve, le ministre Ben KATTRA a informé que l’activité principale de l’homme le plus riche d’Afrique, Aliko DANGOTE, est la culture de la tomate.
Pour sa part, l’Ambassadeur de la République populaire de chine dans notre pays, Zhu LIYING, a affirmé que ce nouveau Centre de formation professionnelle est un don du peuple chinois au Mali. Selon lui, ce joyau architectural constitue un nouveau jalon dans les annales des relations d’amitié et de coopération entre le Mali et la Chine.
L’Ambassadeur LIYING a également apprécié l’attention du président de la république et du gouvernement malien à tout ce qui concerne la vie quotidienne des Maliens, à savoir la santé, l’éducation, la formation…
« Dans ce Centre de formation professionnelle, 350 élèves pourront être formés en même temps. Des milliers d’autres apprendront plusieurs métiers. Les formations données permettront d’augmenter l’emploi utile et participer à construire un Maliba », a affirmé le diplomate chinois avant de paraphraser le proverbe universel qui dit ceci : ‘’mieux vaut apprendre à pêcher que de donner du poisson’’.
Il a remercié les équipes chinoise et malienne qui ont travaillé ensemble pour réaliser ce bâtiment avec 29 salles de classe, 34 bureaux et ateliers avec les équipements nécessaires dans un temps record de 17 mois.
L’Ambassadeur de Chine a enfin rassuré que dans le processus de développement enclenché, son pays sera toujours aux côtés du Mali comme dans les 58 ans passés, et même mieux pour faire face à de nouvelles situations. Pour réaliser le rêve chinois et malien de développement, Zhu LIYING a soutenu qu’il faut des jeunes talents et que ce nouveau Centre de formation professionnelle aidera beaucoup dans ce sens.
Le président de la république a fait la découverte de la plaque inaugurale, coupé le ruban symbolique et procédé à la visite du bâtiment en compagnie d’une forte délégation.

PAR MODIBO KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here