Remise de 13.000 tablettes aux étudiants : La concrétisation d’une promesse présidentielle

29

Chose promise, chose due ! En remettant hier 13.000 tablettes–PC aux étudiants, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, vient d’honorer ses engagements vis à vis du monde estudiantin qui était fou de joie de recevoir ce gros cadeau présidentiel. La cérémonie, au campus universitaire de Kabala, a enregistré la présence de plusieurs membres du gouvernement, notamment le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, des autorités politiques et administratives du cercle de Kati, et tout naturellement, de milliers d’étudiants.
Dans son mot de bienvenue, le maire de la commune rurale de Kalabancoro, Tiécoura Diarra, a rappelé que la présence du président de la République à Kabala matérialisait une promesse de campagne. Il a ajouté que c’est là un insigne d’honneur et un grand bonheur pour la population de Kalabancoro qui partage les idéaux du chef de l’Etat : sécurité, paix et bonne gouvernance. L’édile a, enfin, assuré le soutien de la population de sa localité au candidat IBK pour son deuxième mandat.
De son côté, le secrétaire général de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), Moussa Niangaly, a souligné qu’à travers cette remise d’ordinateurs, l’étudiant malien ne se lamente plus mais s’exprime. Le leader estudiantin a, en outre, qualifié cette remise de manifestation éloquente de l’attachement du président Keïta à l’éducation et à la formation. Cette matérialise un rêve, celui de l’accès aux documents électroniques, a poursuivi le leader avant de dire «Merci pour ce geste combien louable à l’endroit des étudiants maliens”. “Vous venez de redonner espoir et honneur à l’école malienne en fournissant la possibilité aux étudiants et aux chercheurs d’être compétitifs», a conclu Moussa Niangaly.
Dans son intervention, le ministre de la Communication et de l’Economie numérique a rappelé que les TIC restaient aujourd’hui un outil incontournable en matière de dormation et de renforcement des capacités. Selon Arouna Modibo Touré, il s’agira, à travers les technologies de l’information et de la communication, d’aplanir les difficultés inhérentes à l’accessibilité à la documentation afin que la recherche en milieu universitaire puisse s’exercer dans toute sa plénitude. «Conscient du formidable potentiel des TIC en tant qu’outil de développement, le Mali a adopté en 2015 le document de politique nationale de l’économie numérique et son plan stratégique. Au centre de cette politique figure en bonne place le capital humain en vue de permettre l’atteinte des objectifs du cadre stratégique de croissance et de réduction de la pauvreté», a rappelé le ministre Touré, précisant que ce projet de remise de tablettes, dont la cérémonie d’hier constituait la première phase, permettra, à terme, de favoriser l’accès aux documents électroniques sur Internet et aux bibliothèques numériques pour les étudiants, les enseignants et les chercheurs, mais aussi d’augmenter et d’accélérer les échanges entre les administrations universitaires.
Pour sa part, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a insisté sur les efforts que le chef de l’Etat a déployés pour l’enseignement supérieur. A ce propos, Pr Assétou Founé Samaké Migan a soutenu que, de 2013 à 2017, la somme de 40 milliards de francs cfa a été injectée dans le renforcement des infrastructures de l’enseignement supérieur. Saluant la remise de tablettes, elle a affirmé que désormais l’acquisition de la connaissance n’a plus de frontière pour les étudiants et pour les professeurs. « L’enseignement en ligne est en marche et nous aurons besoin de plus d’ordinateurs pour que nos étudiants puissent y accéder», a-t-elle lancé.
Le directeur général de l’Agence de gestion du fonds d’accès universel (AGEFAU), Souhahébou Coulibaly a, lui, présenté les caractéristiques techniques du PC. Visiblement heureux, le président de la République a dit ceci : «Vous êtes notre avenir chers étudiants». Pour Ibrahim Boubacar Keïta, en ces temps de rigueur, d’hyper compétitivité, d’excellence obligée entre les nations, gare à celle qui n’aura pas su qualifier ses ressources humaines. «La qualification de nos ressources humaines est une chose fondamentale pour nous», a-t-il martelé, avant d’ajouter qu’«aujourd’hui est un jour de lumière, de bonheur pour moi d’être ici avec vous à Kabala pour une telle cérémonie qui est pleine de sens…».
La culture et l’éducation sont incontournables, a martelé le chef de l’Etat, avant de rendre un vibrant hommage au Pr Ogobara Doumbo, récemment arraché à l’affection de tous. Le président Keïta a aussi évoqué le brillant parcours de l’Américain Bill Gates qui constitue un exemple à suivre. «Puisse ces ordinateurs que nous avons remis aujourd’hui produire demain des Bill Gates maliens, pourquoi pas ?», a souhaité le président de la République qui a symboliquement remis une tablette au secrétaire général de l’AEEM.

Massa SIDIBÉ

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here