Signature de cessez-le-feu unilatéral par le mouvement Dana Ambassagou : Son porte-parole, Marcelin Guenguéré dément

17

Dans le journal parlé de 20h du lundi 02 juillet 2018, l’Ortm a fait passer le compte rendu de la cérémonie de signature d’un accord de cessez-le-feu unilatéral, dans lequel, le président de la Coordination du mouvement Dana Ambassagou, David Tembiné, et certains de ses responsables, signent un accord indiquant le dépôt des armes par le mouvement et de sa cessation de toutes les hostilités sur le terrain. Le porte-parole du mouvement d’auto-défense, Dana Ambassagou, Marcelin Guenguéré, affirme que cet accord ne concerne en rien son mouvement.

Joint par téléphone, le porte-parole du mouvement d’auto-défense Dana Ambassagou, Marcelin Guenguéré, précise la non-implication de Dana Ambassagou dans la signature d’un quelconque accord de paix. Selon lui, ceux-là qui ont fait cet accord ne représentent pas le mouvement Dana Ambassagou. Le mouvement dont il appartient n’a nullement pris part dans l’élaboration ou la prise d’une quelconque décision, allant dans ce sens. L’ensemble des membres du mouvement Dana Ambassagou par la voie de son porte-parole, Marcelin Guenguéré, condamne fermement et avec la dernière énergie cette action qui, selon lui, ne vise que créer des divisions au sein du Mouvement.

L’objectif principal de Dana Ambassagou est la protection des personnes et leurs biens dans le pays Dogon qui, à un moment, était abandonné à son sort. Le groupe d’autodéfense Dana Ambassagougou ne vise que la paix, mais reste fidèle au respect des droits humanitaires et à l’implication de tous dans la prise des décisions. Le mouvement Dana Ambassagou reste ouvert à toute négociation, mais invite les plus hautes autorités de l’État à prendre toutes les dispositions pour ne pas entrer dans ce jeu qui, au lieu de résoudre le problème, risque de l’aggraver.

Le porte-parole du mouvement d’auto-défense annonce une concertation demain avec les chasseurs pour parler de la paix. « Le mouvement entend convoquer une assemblée, le samedi prochain avec tous les chasseurs, pour échanger sur leur condition de vie, leur apport pour une paix durable au Mali afin qu’il n’y ait aucun amalgame concernant leur rôle et leur place dans la société. », nous a confié notre interlocuteur.

Cheickna Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here