Zeidan Ag Sidilamine répond aux détracteurs du candidat de l’URD : « Ces oiseaux de mauvais augure et de la haine ne parlent jamais des compétences et des qualités avérées du candidat Soumaila Cissé … »

14

Dans une déclaration publiée hier, jeudi 05 juillet, l’expert, Zeidan Ag Sidilamine, membre du directoire de campagne de l’Honorable Soumaila Cissé, sort de son silence et répond aux détracteurs de celui –ci, précisant que son candidat reste serein.

Frustré des accusations racistes contre son candidat, Zeidan Ag Sidilamine réagit : « Des politiciens peu avertis , des activistes mal inspirés et des cadres civils maladroits, noirs et blancs de notre pays, mènent sous le manteau une campagne électorale de dénigrement du candidat Soumaila Cissé à cause de son origine Songhoy».

A ses dires, ces personnes précitées véhiculent de fausses rumeurs ainsi libellées : « Soumaila Cissé ne peut pas devenir président de la République du Mali de par son appartenance géographique au nord du Mali ; Soumaila Cissé ne peut pas être le président de la République du Mali à cause de son appartenance ethnoculturelle Songhoy par son père et Peulh par sa mère; Soumaila Cissé ne peut pas être élu président de la République du Mali car il n’appartient pas à l’ethnie malienne dite démographiquement majoritaire ; Soumaila Cissé ne peut pas rassembler, ignorant qu’il est à la fois un métis biologique, ethnoculturel et linguistique ».

Selon le porte-parole de la Flamme de la paix de Tombouctou au titre des MFUA et du MPMGK, le 27 mars 1996, le candidat Soumaila Cissé a et continue à revendiquer l’unité dans la diversité de la Nation malienne. « À ce titre, il est contre la stigmatisation des personnes, le racisme, l’intolérance et l’exclusion », dit-il aux détracteurs du président de l’URD. Le secrétaire général du Fpla n’en décolère pas et laisse entendre : « Ces oiseaux de mauvais augure et de la haine ne parlent pas cependant des compétences et des qualités avérées du candidat Soumaila Cissé sur le plan professionnel, social, économique, technique et politique ». Malgré ces campagnes de dénigrements, selon lui, son candidat a de la retenue.

A entendre Zeidan Ag SidiLamine, être élu Président de la République du Mali n’est pas une opération liée à l’acte de naissance d’un candidat, à son identité raciale, ethnoculturelle et religieuse, à son appartenance géographique ou à des mythes épiques et légendaires galvaudés. Il affirme que le candidat Soumaila Cissé est un citoyen malien à part entière et non un citoyen à part. Pour l’artisan principal des accords de Bourem entre le MPMGK et le FPLA, le 11 janvier 1995, une élection présidentielle ou autre se gagne dans les urnes à travers un bon projet de société et celui du candidat Soumaila Cissé est le meilleur sur tous les plans. Il a enfin appelé à voter le candidat Soumaila Cissé. « Votons Soumaila Cissé, le 29 juillet 2018, au profit de l’Alternance démocratique et du changement politique », appelle-t-il les Maliens.

Boureima Guindo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here