Clôture de la campagne cotonnière à Kita : Drissa Kéita ancien Pdg de la Cmdt élevé à la Dignité de Grand Officier de l’0rdre national par IBK

36

La clôture de la campagne cotonnière a été célébrée à Kita le jeudi 28 juin 2018 par les responsables de la Cmdt sous la présidence du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéita. Et cette célébration à Kita n’était pas fortuite. C’était en reconnaissance à la qualité du coton de Kita qui a bouclé sa campagne avec les autres zones cotonnières du Mali. Et pour la circonstance, les populations de Kita, sorties massivement, ont réservé un accueil chaleureux au président de la République. Au cours de la cérémonie, le président IBK a élevé Drissa Kéita, l’ancien Pdg de la Cmdt, à la Dignité de Grand Officier de l’Ordre national du Mali, une sorte de réhabilitation et de reconnaissance à l’homme qui a donné à la Cmdt ses lettres de noblesse.

La cérémonie de clôture de la campagne cotonnière de Kita a été une tribune de témoignages et de remerciements en faveur du président IBK pour ce qu’il a fait pour le monde rural. Les griots du Recotrade, le coordinateur des chefs de quartiers de Kita et le maire de Kita ont tous reconnu les bienfaits du président IBK au profit des agriculteurs et surtout des cotonculteurs. Cette générosité d’IBK va de l’augmentation de 15 % du budget alloué à l’agriculture à la subvention des engrais et des tracteurs, en plus de la réalisation de pistes pour l’acheminement des produits agricoles aux marchés. Ce qui a permis aux cotonculteurs de réaliser une production record de 728 640 tonnes de coton graine en 2017-2018, amenant ainsi le Mali en tête de la production cotonnière en Afrique de l’Ouest.

Et l’occasion était bonne de remercier et de rendre hommage à l’ancien Président directeur général de la Cmdt, l’artisan de l’installation de l’usine Cmdt à Kita en 1995. Pour le maire de Kita, Drissa Kéita est un symbole, un artisan du développement de Kita. “Drissa Kéita est une perle rare qui a beaucoup fait pour Kita”, a-t-il reconnu.

En sa qualité de président de la Confédération des producteurs de coton du Mali, Bakary Togola, comme à l’accoutumée, fera l’éloge d’IBK qui, à ses dires, est en train de sortir le Mali de la crise. Il mentionnera les réalisations d’IBK pour le monde rural. Ce qui a permis de faire passer le prix du coton de 225 à 250 puis à 255 Fcfa cette année, sans compter l’encadrement des cotonculteurs.

Selon lui, sur les 1 000 tracteurs subventionnés, les cotonculteurs en ont reçu 500. ” IBK a beaucoup fait. Nous espérons qu’il fera un autre mandat de 5 ans pour continuer à aider le monde rural, particulièrement les cotonculteurs. Nous sommes reconnaissants envers IBK. IBK takokélen. Faisons tout pour ne pas perdre IBK “, a-t-il dit. Il a annoncé une bonne nouvelle aux cotonculteurs. Une ristourne de 15 Fcfa par Kg sera accordée aux cotonculteurs de l’année 2017. Il a rendu des hommages à l’ancien Pdg Drissa Kéita et à Mody Soumano de l’Ortm qui, à ses dires, l’a sorti de l’ombre pour le faire connaître partout au Mali.

Des décorations pour magnifier la reconnaissance de la Nation

Pour service rendu à la promotion du coton et des cotonculteurs au Mali, 13 responsables de la filière coton ont été décorés. Il s’agit de l’ancien Pdg de la Cmdt, Drissa Kéita, qui a été élevé à la Dignité de Grand Officier de l’Ordre national du Mali. L’actuel Pdg de la Cmdt, Pr Baba Berthé, a été également écoré de la médaille de Commandeur de l’Ordre national du Mali. Le ministre de l’Agriculture, Dr. Nango Dembélé a été fait Officier de l’Ordre national du Mali. Les autres récipiendaires : Abdoulaye Sanogo, Oumar Diakité, Ibrahim Sissoko, Modibo Tangara ont été faits Chevaliers de l’Ordre national du Mali. Mme Wassa Dianfaga a été décorée de la médaille du Mérite avec effigie Abeille. Ousmane Traoré, Moussa Yattara, Mme Mama Coulibaly, Mohamed Traoré et Désiré Diakaridia Konaté ont été distingués avec la médaille de Chevalier de l’Ordre du mérite agricole.

IBK à Drissa Kéïta : “Le mérite de Drissa Kéita est avéré dans un monde où les impostures pullulent”

En remettant la distinction de Drissa Kéita, le président Ibrahim Boubacar Kéita, très ému, dira que ce mérite est avéré dans un monde où les impostures pullulent. Il a rappelé qu’ils n’ont pas été nombreux dans la salle de soutenance de thèse d’Idrissa Kéita en 1974 dont la qualité du sujet. “L’entreprise privée et moyenne dans le développement des pays en développement “ était sans pareil.  Aux dires d’IBK, Idrissa Kéita a soutenu brillamment cette thèse que le jury a décidé de l’éditer. “Ils sont rares, mon cher aîné, les intellectuels de votre qualité. Je le sais. Je sais également quel brillant ministre vous fûtes, quel brillant directeur de la Cmdt également. Si nous en sommes aujourd’hui à célébrer la cotonculture dans le Kita, nous le devons à vous. Vous avez senti cela, vous avez vu cela, l’économiste, le visionnaire a été aussi là à l’œuvre. C’est donc avec le plus vif plaisir que je vous fais Grand Officier de l’Ordre national du Mali. Vous ne méritez pas moins. Merci pour le Mali. C’est Drissa Kéita qui doit être remercié de m’avoir avec humilité, comme toujours, accompagné à Kita. Je témoigne sa fidélité de toujours et ce sang que nous partageons et auquel il a été toujours fidèle. Cher aîné, avec la plus grande fierté, en tant que Grand Maître de l’Ordre national, je vous élève à la Dignité de Grand Officier de l’Ordre national du Mali “, a dit IBK.

Drissa Kéita : “Ce sont les cadres, les travailleurs de la Cmdt qui sont honorés à travers ma personne”.

Au nom des récipiendaires, l’ancien Pdg de la Cmdt, Drissa Kéita, a demandé à Dieu qu’il lui accorde sa grâce pour qu’ils agissent selon sa volonté. “Remets ton sort à l’Eternel et il te soutiendra. Il ne laissera jamais chanceler le juste […]. Aujourd’hui est un autre jour […] Merci à vous les Kitois, je suis reconnaissant envers vous, vous m’avez respecté, que Dieu vous respecte, que Dieu vous récompense”, a-t-il introduit son intervention. S’adressant au président IBK, il dira : “Ce sont les cadres, les travailleurs de la Cmdt qui sont honorés à travers ma personne.  Servir son pays, c’est déjà un honneur et un privilège. La récompense réconforte surtout les bons gens dans le cadre d’un travail bien fait. A contrario, c’est l’impunité qui détruit la confiance dans le contrat social. Les héros de notre Panthéon national sont célébrés pour leur vertu et pour leur valeur. Ce sont des hommes de qualité et non de quantité. L’humanisme mandingue est la civilisation du verbe être, elle n’est pas la civilisation du verbe avoir. Soyons nos ancêtres, nous devons transmettre les valeurs de courage, de travail et d’honneur. L’intérêt général doit être notre hadal et notre loi de rêve.  Certes, le monde change et nous devons nous adapter en restant nous-mêmes comme l’eau prend la forme du contenant sans être altérée. Monsieur le Président, merci d’honorer une ville de labeur, jadis capitale de l’arachide, aujourd’hui, productrice du meilleur coton d’Afrique”.

Puis il ajoute : “Les braves cotonculteurs vous seront gré de tous les efforts que vous faites pour eux. Mais je suggère qu’au niveau de Kita, les paysans ont besoin encore d’être équipés que ce soit en culture attelée ou en tracteurs parce qu’ils sont les derniers venus et ils n’ont pas bénéficié de tout ce que les premiers ont bénéficié. Je suis sûr que par le travail et dans la quête incessante du savoir et de l’innovation, ensemble nous pouvons faire du Mali un pays respecté pour ce qu’il fut et pour ce qu’il sera”, a souligné Drissa Kéïta.

                             Siaka DOUMBIA

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here