Préparatifs de la présidentielle 2018 : La CEPE expose sa campagne de sensibilisation et de mobilisation des électeurs.

20

Quatre organisations de la société civile malienne réunies sous la dénomination Coalition Charte d’Engagement Public pour l’Emergence (CEPE) ont décidé d’œuvrer à un meilleur taux de participation des électeurs à la présidentielle du 29 juillet prochain. Pour y arriver, elles ont initié un projet mis en œuvre depuis quatre mois déjà. ‘’La parole est aux urnes’’ ; telle est l’appellation de ce projet à travers lequel la CEPE, soutenue par l’Institut National Démocratique (NDI), mène une campagne de sensibilisation et de mobilisation des électeurs et électrices dans l’ensemble des 10 régions du Mali et du district de Bamako.

Ses responsables étaient devant la presse le vendredi 06 juillet 2018 dans le cadre d’une conférence qui s’est déroulée à l’hôtel Radisson. Objectif : informer l’opinion nationale sur leur plan de campagne à travers les hommes des médias.

D’entrée de jeu, il a été question d’une présentation succincte de la CEPE. Selon son président Dr Abdoulaye SALL, la coalition est constituée de quatre organisations de la Société Civile que sont : le Cercle de Réflexion et d’Information pour la consolidation de la démocratie (CRI-2002), le Réseau des Jeunes Actifs (RJA), l’ONG Association d’Entraide pour le Développement Intellectuel de la Femme Malienne (ADEFIM) et la Fédération Malienne des Associations des Personnes Handicapées (FEMAPH).

« Pour une participation accrue au processus électoral de 2018 et un éveil du devoir civique », la CEPE a mis en exergue trois grands objectifs dira son coordinateur M. Mamadou Sissoko. Il s’agit selon lui de Développer des stratégies et approches efficaces et inclusives d’éducation et de mobilisation citoyenne des électeurs ; de Renforcer les capacités organisationnelles des partenaires OSC en matière d’éducation civique des électeurs et d’Amener les citoyens à mieux comprendre leurs rôles et responsabilités et ceux des élus en matière de gouvernance.

Pour la vice-présidente de la coalition Mme Djikine Hatouma Gakou, la CEPE a développé une approche innovatrice qui se démarque des anciennes pratiques de sensibilisation et mobilisation. Avec l’accompagnement du NDI dira t-elle, la Coalition a réalisé des enquêtes d’opinions auprès des citoyens à travers un échantillon aléatoire dans les dix régions et le district de Bamako pour recueillir leurs perceptions, attitudes et obstacles auxquels ils font face quant à leur participation au processus électoral. Aux dires de la vice-présidente, les citoyens ont exprimé leur ressenti sur le processus électoral en général et la gouvernance démocratique en particulier à travers aussi bien les groupes de discussion que la CEPE a organisés sur toute l’étendue du territoire que l’enquête RIWI sur internet. « Cette enquête RIWI a touché deux mille personnes sur internet. » a déclaré Mme Gakou. A l’en croire, c’est donc à la suite de cette enquête que des des messages de sensibilisation et de mobilisation notamment en rapport avec la distribution des cartes d’électeur furent conçus et dont certains connaissent un début de diffusion sur la télévision nationale et sur les panneaux lumineux de certaines grandes artères de la capitale. Sont aussi inscrites dans la campagne de la CEPE, des caravanes de sensibilisation et de mobilisation qui se dérouleront sur l’étendue du territoire national et dont les actions seront relayées par les points focaux et les animateurs sourds formés à cet effet, a ajouté la vice-présidente.

André SEGBEDJI/abamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here