Projet alliance pour les droits-l’Afrique pour l’inclusion des personnes handicapées Le Mali vers la ratification du protocole

4

La salle de conférence de la Fédération malienne des personnes handicapées (Femaph) a servi de cadre, le 28 juin dernier, à l’atelier de plaidoyer pour la ratification du projet Alliance pour les droits-l’Afrique pour l’inclusion des personnes handicapées (Une stratégie axée sur le handicap) appelé Aradi dont a bénéficié l’Association de personnes de petite taille du Mali (Appt). Animé par deux agents délégués de l’Alliance africaine pour le handicap (ADA), M. Mwewa Lufungulo et Madame Aïda Sarr, l’atelier a regroupé une vingtaine d’associations de personnes handicapées, d’organisations de la société civile et des institutions des droits de l’Homme.

Sensibiliser l’ensemble des associations de personnes en situation de handicap pour la ratification du Projet Alliance pour les droits-l’Afrique pour l’inclusion des personnes handicapées (Aradi), tel était l’objectif de ce plaidoyer. L’Aradi est une initiative de l’Alliance africaine pour le handicap (ADA) qui est une agence technique orientée vers le handicap et dont le mandat découle du mouvement continental africain des droits humains et des organisations de personnes handicapées. Avec son siège à Pretoria, en Afrique du sud, et ses bureaux régionaux à Dakar (Sénégal) et Addis-Abeba (Ethiopie), l’ADA intervient dans 54 pays des cinq régions du continent et elle travaille et utilise un large éventail d’outils de politiques dans les processus de programmation et de mise en œuvre des questions relatives au handicap.

Quant au projet Alliance les droits-l’Afrique pour l’inclusion des personnes handicapées, il est une stratégie continentale axée sur le handicap visant à soutenir la participation et la contribution des organisations de la société civile à la formulation de politiques et stratégies continentales africaines, ainsi qu’à l’établissement des normes. Financé par l’union européenne pour permettre à 13 fédérations panafricaines de personnes handicapées et 14 organisations de jeunes émanant de la société de civile dont le Mali, le projet Aradi a pour but de promouvoir l’importance des droits des personnes handicapées au moyen du protocole de l’UA relatif aux droits handicapés en Afrique et de la loi type sur la protection des personnes handicapées.

La présidente de l’Association de personnes de petite taille (Appt), Mme Diarra Kady Barry, n’a pas caché la fierté des associations des personnes en situation de handicap du Mali d’avoir bénéficié du projet Aradi. “C’est un réel plaisir et une immense fierté pour nous de bénéficier de ce projet de plaidoyer pour amener nos plus hautes autorités à ratifier ce protocole pour l’intérêt et bonheur de l’ensemble des personnes handicapées du Mali et de toute l’Afrique car pour toute l’Afrique, il suffit de 15 signatures pour que le protocole entre en vigueur” a-t-elle expliqué, avant d’ajouter que c’est à travers les efforts des associations de personnes en situation de handicap et de l’ADA que le Mali a bénéficié de ce projet.

L’objectif principal de l’Aradi est de soutenir la participation accrue et la contribution des organisations de la société civile (OSC) à la prise de décision et l’élaboration des politiques continentales africaines, ainsi qu’à l’établissement de normes.

Quant aux résultats attendus du projet, ils sont, entre autres, le renforcement des fédérations et des organisations de sociétés civiles des jeunes avec des capacités leur permettant de mener une campagne de plaidoyer pour influencer les commissaires de la Cadhp, les juges de la Cour africaine des décideurs politiques et les autorités de l’UA/PAP et gouvernementales, l’élaboration et finalisation d’un projet commun de la loi type sur la protection des personnes handicapées concernant une analyse des inégalités de genre et l’élaboration et la présentation de 5 proposions par les OPH et les OSC pour la validation du protocole relatif aux droits des personnes handicapées.

Youssouf KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here