Transparence dans la commande publique au Mali : L’ARMDS se dote d’une cellule des audits et des enquêtes

10

Partant d’une volonté commune de gestion efficiente des finances publiques et d’exigence de performance des PTF vis-à-vis de l’utilisation des deniers publics, le président de l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (ARMDS), Dr Alassane BA a décidé de  créer au sein de l’autorité, une Cellule des audits et des enquêtes. Cellule est dirigé par un auditeur chevronné à la personne de Almoustaph Diatigui Diarra.

L’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public a été créée au Mali par la loi n°08-023 du 23 juillet 2008 modifiée par la loi n°2011-030 du 24 juin 2011.

C’est  l’un des organes de lutte contre la corruption et le renforcement de la transparence dans la commande publique dont le Mali à l’instar d’autre pays de la sous-région s’est doté en vue d’apporter de la régulation dans le système de passation des marchés publics et des conventions de délégation de service public et d’en accroître son efficacité.

Partant d’une volonté commune de gestion efficiente des finances publiques et d’exigence de performance des PTF vis-à-vis de l’utilisation des deniers publics, que le président de l’ARMDS, Dr Alassane BA a décidé de se doter d’une Cellule des Audits & des Enquêtes.

L’Autorité de Régulation des Marchés Publics et des Délégations de Service Public dont les fondements se renforcement de plus en plus a fait le choix de mettre à la tête de cette Cellule des Audits & des Enquêtes un auditeur chevronné à la personne de Monsieur Almoustaph Diatigui DIARRA.

 

Lors du Lancement officiel des Audits des marchés publics au titre de l’exercice budgétaire 2016, le jeudi 05 juillet à l’Hôtel Laïco de l’Amitié, le chef de la Cellule des Audits & des Enquêtes, Monsieur Almoustaph Diatigui DIARRA  a profité  pour présenter brièvement les missions de sa cellule. Is ‘agit de  de conduire les missions d’audit Indépendant ; d’assurer la mise en œuvre des plans d’action pour les suivis opérationnels des recommandations des audits et faire de la régulation à coup de projecteur : être force de propositions pragmatiques en s’assurant de la faisabilité juridique des Bonnes Pratiques.

 

Sur le plan des Enquêtes, Diarra a noté que la CEA est chargée entre autres, pour le compte du Conseil de Régulation : d’initier et procéder avec ses moyens propres ou fait procéder à tout moment à des contrôles externes ou enquêtes sur la transparence et la régularité des procédures d’élaboration, de passation et d’exécution des commandes publiques ; de recevoir les demandes d’enquêtes initiées par la Commission de l’UEMOA en cas de violation des règles de concurrence dans le cadre de la passation et de l’exécution des marchés publics et DSP ; de rendre compte à l’AC concernée, au CR et au Ministère chargé du secteur concerné de la procédure suivie lors des contrôles et enquêtes, des anomalies relevées et propose, le cas échéant les mesures correctives appropriées ; de saisir les autorités compétentes au niveau national ou communautaire de toutes infractions ou irrégularités constatées au cours des enquêtes et contrôles effectués.

 

A en croire au chef de la cellule audits et des enquêtes,  les audits qui seront conduits cette année,  seront placés sous le signe de la confiance : « Confiance entre tous les acteurs pour une amélioration du système de passation des Marchés publics. La CEA souhaite adopter une approche pédagogique et de franche collaboration avec les techniciens en charges des passations des MP placés au sein des AC (y compris les cellules de passation des Marchés) ».

L’occasion était bonne pour Diarra d’inviter le Barreau et l’Ordre des Experts Comptables à s’intéresser davantage à l’audit des MP et à développer des compétences au sein des cabinets pour diligenter les missions.

 

Le Chef de la cellule des Audits & des Enquêtes de l’ARMDS espère pouvoir rapidement réunir les praticiens, avec l’appui des PTF, pour évoluer sur les questions de normes, de référentiels, et d’indicateurs de performance.

Quelques années après les reformes de responsabilisation des Autorités contractantes, les audits qui seront conduits cette année ont été placés sous le signe de la confiance. Confiance entre tous les acteurs pour une amélioration du système de passation des Marchés publics.

La Cellule des Audits & des Enquêtes souhaite adopter une approche pédagogique et de franche collaboration avec les techniciens en charges des passations des Marchés publics et envisage approcher les entreprises afin de prendre en compte leurs difficultés pouvant avoir des impacts sur les missions d’audit.

Wassolo

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here