Réforme du secteur de la sécurité : Le conseil national adopte le document de stratégie Nationale

18

Le projet de stratégie nationale de réforme du secteur de la sécurité a été validé, le vendredi dernier dans les locaux de la Primature, par les membres du Conseil national pour la réforme du secteur de la sécurité (CNRSS). C’était à la faveur d’une réunion dont l’ouverture a été présidée par le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga qui assure la présidence du CNRSS. Plusieurs membres du gouvernement étaient présents ainsi que le commissaire à la réforme du secteur de la sécurité, l’inspecteur général Ibrahima Diallo et des représentants des mouvements signataires de l’Accord de paix (CMA et Plateforme).

Dans notre pays, tout le monde en convient : il faut une stratégie de réforme dans le secteur de la sécurité. Les défis qui se posent dans ce secteur imposent, en effet, des innovations pour améliorer nos capacités à répondre aux menaces. Cette nécessité avérée a été rappelée par le chef du gouvernement, dans sa note de bienvenue aux participants à cette session. Pour Soumeylou Boubèye Maïga, seule cette stratégie est capable de fédérer l’action de toutes les entités concernées pour atteindre les objectifs que «nous nous sommes fixés en matière de sécurité, en particulier sur les questions de l’Armée nationale reconstituée et de police territoriale».
Le projet soumis à l’approbation du Conseil national est le fruit de plusieurs années de labeur. Il a été discuté et amélioré à la faveur de plusieurs rencontres, notamment un atelier de haut niveau tenu du 27 au 29 mars dernier à Bamako. Ainsi, il ne s’agissait point «d’élaborer un nouveau document », selon le Premier ministre ; mais de mieux coordonner les violons. «Il est important que nous nous entendons sur les grandes lignes, sur notre capacité à planifier la permanence de notre stratégie», a-t-il dit.

Les travaux se sont déroulés, à huis clos, sous la conduite du ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tièna Coulibaly. Au sortir de la réunion, l’inspecteur général Ibrahima Diallo a indiqué que la «session s’est passée dans une atmosphère très cordiale». «Nous travaillons sur la réforme du secteur de la sécurité depuis 2013. Aujourd’hui, nous sommes heureux de constater que le conseil national a adopté le projet de stratégie nationale», s’est-il réjoui, ajoutant que ce document permet désormais d’avoir une vision nationale du secteur de la sécurité, d’identifier les objectifs à atteindre et spécifier les axes stratégiques pour atteindre ces objectifs.
«A l’issue de cette adoption, nous allons au niveau du commissariat nous atteler à l’élaboration d’un plan d’action qui nous permettra d’identifier plus clairement les axes stratégiques, les moyens financiers et humains qu’il faut mettre en œuvre», a conclu le commissaire à la réforme du secteur de la sécurité.
Issa DEMBÉLÉ

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here