Retrait des cartes d’électeur : Les volontaires s’impliquent dans la mobilisation

1

La salle de conférence du Carrefour des jeunes de Bamako a servi, hier, de cadre au lancement de la campagne de mobilisation des Volontaires nationaux pour une participation massive et citoyenne au processus électoral. La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, porte-parole du gouvernement, Amadou Koita. Etaient aussi présents le directeur général du Centre national de promotion du volontariat (CNPV), Sékou Oumar Coulibaly, le directeur national de la Jeunesse, Sina Dembélé, des jeunes volontaires et nombre d’invités.
En effet, cette activité initiée par le CNPV tombe au moment où notre pays s’apprête à organiser le premier tour de l’élection présidentielle le 29 juillet prochain. A l’entame de ses propos, Amadou Koita a indiqué que l’initiative participe de l’atteinte des objectifs fixés au CNPV et cadre parfaitement avec la Politique de volontariat du gouvernement à savoir : faire la promotion de la citoyenneté et du civisme à travers le volontariat. «Le volontariat est reconnu au plan universel et offre aux jeunes la possibilité de s’engager en tant que citoyen pour agir de façon désintéressée aux côtés des populations dans le cadre d’actions d’intérêt collectif », a affirmé le chef du département en charge de la Jeunesse. Il a ajouté que le volontariat renforce aussi l’engagement citoyen des jeunes, l’esprit de solidarité et le sens du respect d’autrui et contribue ainsi à la cohésion sociale, à la paix et au développement humain.
«L’une des conditions de réussite d’élections apaisées passe effectivement par le retrait massif des cartes d’électeur», a lancé le ministre Koita. En outre, il a expliqué que pendant 15 jours, à travers cette activité citoyenne, les volontaires seront appelés à donner le meilleur d’eux-mêmes afin de sensibiliser et mobiliser le maximum de leurs concitoyens pour le retrait des cartes d’électeur. Le ministre a aussi rassuré sur le soutien et l’accompagnement de son département pour la réussite de la campagne. « J’exhorte nos compatriotes à faire des prières pour une élection apaisée car elles ne doivent constituer pour nous qu’une fête de la démocratie», a-t-il conclu.
Le CNPV a été créé en 2011 sur l’initiative du gouvernement avec l’appui du Programme des nations unies pour le développement (PNUD) et le Programme des volontaires des Nations unies (PVNU).
Mohamed Z.
DIAWARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here