Kalfa Sanogo, candidat à la présidentielle : “Il faut une gouvernance plus éclairée et rigoureuse au Mali”

1

Le samedi 30 juillet 2018 se tenait l’investiture du candidat Kalfa Sanogo à Sikasso au stade Babemba. C’était en présence de plusieurs personnalités dont l’artiste international Salif Kéita, l’ancien député Ali Nouhou Diallo et le célèbre chroniqueur Ras Bath.

L’événement a tout d’abord été ouvert par la chanson de Mariam Bakayoko. Ensuite l’hymne exécuté par Néba Solo avec son balafon a suivi.

Figure emblématique de l’Adéma, Ali Nouhoum Diallo a déclaré sa tristesse et ses regrets. En cause, le fait que l’Adema n’a pas jugé nécessaire de prendre Kalfa comme son candidat. L’ancien président du Parlement panafricain s’est longuement entretenu sur la conscience aiguë de Kalfa Sanogo aux problèmes nationaux, Africains et internationaux. “Quand il a été fonctionnaire international, il pouvait quitter le Mali, avoir des salaires beaucoup importants que ce qu’il avait au pays mais il a préféré rester dans sa partie“, a témoigné l’ancien titulaire du Perchoir.

Selon le vice-président de la coalition Kalfa-2018, le candidat a été remarqué par l’opinion alors qu’il dirigeait la CMDT. L’amélioration de la qualité du coton, la création de 400 emplois en mettant l’accent sur le prix sont des réalisations qui ne peuvent échapper à la mémoire collective. Il a ajouté qu’à la mairie de Sikasso, il a amélioré la qualité des services et des conditions des salaires.

En réponse, Kalfa Sanogo a indiqué mesurer l’honneur qui lui est fait et toute l’ampleur de la tâche qui l’attend. Le porte étendard de la coalition a affirmé avoir entendu la voix du peuple blessé par des promesses non tenues et fallacieuses. Il a souligné que tous les maliens doivent se retrouver pour construire la mère patrie. Et de lâcher : “Le Mali a besoin d’une gouvernance plus éclairée et plus rigoureuse dans la gestion des affaires publiques“.

Le maire de la Commune urbaine de Sikasso a assuré qu’il ne serait pas un candidat magicien inventant les chiffres dont il est censé tenir les promesses. Kalfa Sanogo a conclu son discours avec la citation autour de ses principaux objectifs en ces termes : “Redonner au peuple malien confiance en lui-même, restaurer l’autorité de l’Etat, un système judiciaire au service exclusif de la justice“.

Habibatou Konta

Stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here