Dans la cité de Meguetan : IBK se confie aux notabilités

3

Pour sa première sortie de campagnes électorales, le candidat de l’alliance Ensemble Pour le Mali (EPM), Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, s’est rendu dans la Cité de Méguétan où il a reçu les bénédictions des notabilités de Banamba, Touba et Koulikoro, après leur avoir présenté ses salutations et ses reconnaissances.

C’était le mercredi 11 juillet 2018. La tournée du candidat Ibrahim Boubacar Kéïta l’a conduit en premier lieu à Banamba. Accueilli par la population sous la conduite de l’Honorable Mamadou Wagué, Ie Chef de l’Etat a rendu hommage aux populations de cette localité pour lui avoir accordé confiance massivement en 2013 et demandé des bénédictions des notabilités pour l’élection du 29 juillet prochain. Une rencontre symbolique, mais pleine de significations et de considérations chez les populations notamment les notabilités qui ont assuré leur hôte de leur accompagnement.

«Boua Ta Bla», «IBK, Président» scandaient les populations.

A Touba où la Délégation présidentielle s’est ensuite rendue, ce sont les mêmes messages et les mêmes honneurs et bénédictions qui sont faits au Président-candidat.

Chez le patriarche Djibril Diarra, à Koulikoro centre, IBK a été accueilli avec tous les honneurs, en présence du Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Issiaka Sidibé, des alliés politiques Siaka Diarra de l’UFD, Bocar Diarra de l’UM-RDA et autres.

Les notabilités ont salué les réalisations du Président IBK au profit du Mali durant son premier quinquennat, singulièrement la route 2X2 de Bamako-Koulikoro. Selon le patriarche Djibril Diarra, c’est un grand honneur et «une chance d’accueillir Ibrahim Boubacar Kéïta, le Grand, le Père de la Nation, le fils digne du pays ».

«Je tiens à remercier Ibrahim Boubacar Kéïta pour la construction de la route Bamako-Koulikoro, des ponts,… Il faut donner à César ce qui est à César. Ici à Koulikoro, il est bienvenu, il est arrivé à temps, à un moment et dans un espace qu’il faut. Mon langage, mon fils IBK l’a compris. Merci à Kéïta pour ces actes de développement», a déclaré le Patriarche. Et de rassurer son hôte IBK : «Nous ne savons pas trahir, nous n’allons pas trahir IBK. Ici au Mali, les grands conflits se règlent sous l’arbre à palabre».

Des prières spéciales ont été dites pour la bonne tenue des élections, mais surtout au Président-candidat pour le quinquennat suivant.

Cyril ADOHOUN, Envoyé Spécial

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here