Front social : Les agents de la santé menacent d’aller en grève

17

A quelques jours du scrutin présidentiel du 29 juillet 2018, le front social demeure sous tension. Rien ne va plus entre les syndicats de la santé et le gouvernement du Mali. Pour preuve, le mardi 10 juillet 2018, la plateforme des syndicats de la santé du Mali (PLA.S.S.MA) a adressé au ministre du Travail, de la Fonction publique et des Relations avec les institutions, un préavis de grève de 360 heures, soit 15 jours à partir du 26 Juillet 2018 à 00heure.

Les syndicalistes exigent sans délai un statut des agents de la santé du Mali dont le contenu comprendra le recrutement direct des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes sans concours dans la fonction publique de l’Etat ou des collectivités territoriales. «Considérant le non-respect des engagements pris par les autorités politiques, administratives et sanitaires dans le procès-verbal du 16 avril 2017 ; considérant l’indifférence du gouvernement suite au dépôt du cahier de charge du SY.ME.MA depuis le 12 juillet 2017 ; considérant le PV de non conciliation du 04 juin 2018 de la grève des neuf jours ; considérant le non-respect des engagements pris par les autorités politiques, administratives et sanitaires à l’égard de tout ce qui précède. La plateforme des syndicats de la santé du Mali (PLA.S.S.MA) exige sans délai un statut des agents de la santé du Mali », souligne le préavis de grève.

Selon la plateforme des syndicats de la santé du Mali, le contenu de ce statut comprendra la création du conseil supérieur de la santé au Mali ; la révision de l’indice salarial et des primes des agents de santé ; le recrutement direct des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes sans concours à la fonction publique de l’Etat ou des collectivités territoriales; le reclassement des techniciens supérieurs 82 équivalent de la licence en catégorie A (licence) ; le reclassement des assistants médicaux (Master) dans le corps des ingénieurs selon leur spécialité.

Les syndicalistes veulent aussi l’application des points d’accords du procès-verbal de conciliation du 16 avril 2017 (grève des 38 jours) : l’intégration des contractuels sur fond ASACO dans la fonction publique des collectivités ; l’intégration des contractuels des hôpitaux dans la fonction publique de l’Etat ; la mise en place d’un fonds spécial de garantie pour les médecins du secteur privé; la création d’une passerelle entre la fonction publique des collectivités territoriales et l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ; le payement des salaires et arriérés de salaires des fonctionnaires des collectivités territoriale.

A cet effet, la plateforme des syndicats de la santé du Mali décide d’observer une grève de 360 heures soit 15 jours pour compter du 26 juillet 2018 à partir de 00 heure et prendra fin le 9 aout 2018 à 23 heures 59mn si les doléances suscitées ne sont pas satisfaites. Par ailleurs la plateforme se réserve le droit de reconduire d’une manière illimitée cette grève si les doléances ne sont pas satisfaites.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here