IBRAHIM BOUBACAR KEÏTA à Koulikoro pour «demander les bénédictions des aînés»

2

Le président Ibrahim Boubacar Keïta, candidat à sa propre succession, était mercredi dernier dans la Région de Koulikoro. Accompagné de son staff de campagne, le candidat de la Plateforme «Ensemble pour le Mali», était venu rendre une visite de courtoisie aux populations, particulièrement aux notabilités de la deuxième région administrative. Celles-ci n’ont jamais hésité à lui donner toute leur confiance tant les efforts déployés pour résoudre les multiples crises de notre pays sont à encourager. «Tout n’ a pas été facile… mais j’ai un bilan», a déclaré le visiteur de marque en différentes occasions.

Chez les notabilités, le président-candidat a demandé «les bénédictions des aînés pour une élection présidentielle apaisée». Pour cette première sortie après le lancement de sa campagne, le porte-drapeau du Rassemblement pour le Mali (RPM) et de l’Alliance «Ensemble pour le Mali» s’était, d’abord, rendu à Banamba où il fut accueilli à 11 heures précises. La sobriété du dispositif protocolaire et sécuritaire était étonnante. Le candidat IBK a souhaité qu’il en soit ainsi, selon ses collaborateurs. Le visiteur du jour a été aussitôt conduit à la grande mosquée de la ville où l’attendaient les autorités religieuses et traditionnelles, les représentants de la jeunesse du cercle et ceux de l’Alliance «Ensemble pour le Mali» de la localité.

Le porte-parole de cette plateforme, Mamadou Keïta, a souhaité la bienvenue au président IBK qui n’est pas à sa première visite dans cette localité. «IBK était venu ici en 2013, le revoir aujourd’hui prouve à suffisance l’importance qu’il accorde à la ville», a souligné Mamadou Keïta qui a promis le soutien de «toute la jeunesse de Banamba à IBK». Prenant la parole, Ibrahim Boubacar Keïta a, tout d’abord, précisé qu’il n’était pas venu ici battre campagne, mais plutôt pour demander aux autorités religieuses de prier pour que le Mali vive des élections présidentielles apaisées. Après la série de bénédictions faites par les autorités religieuses, l’imam de la grande mosquée a procédé à la lecture de la «Fatiha» pour le Mali.

Le candidat IBK et sa délégation ont ensuite mis le cap sur Touba, chef-lieu de la commune de Duguwulowula, située à une trentaine de kilomètres de Banamba où il a reçu les bénédictions et le soutien des notabilités. Sur le chemin de retour à Bamako, le président IBK a fait escale à Koulikoro où des citoyens acquis à sa cause s’étaient massés devant la maison du chef de village. «BOUA TA BLA», scandaient-ils sans cesse. Le message ne souffrait d’aucune ambiguïté.

Le chef de village, Djibril Diarra, qui dit avoir été son instituteur, a indiqué que «IBK est le père de la Nation et le fils du pays». Et d’ajouter : «Toute la population de Koulikoro, par ma voix, est heureuse de le recevoir aujourd’hui».

A sa suite, le porte parole des 11 chefs de village et de quartiers a remercié Ibrahim Boubacar Keïta pour la réalisation, dans la région, d’infrastructures au nombre desquelles l’autoroute Bamako-Koulikoro, le pont de Kayo. Il s’est surtout réjoui du fait que le président Keïta a permis à des fils de Koulikoro d’occuper les postes de Premier ministre et de président de l’Assemblée nationale. Il a, enfin, promis le soutien de la Région de Koulikoro au candidat IBK. Une lecture de la «Fatiya» a mis fin à cette visite d’étape.

Aboubacar TRAORÉ

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here