Processus électoral: la CENSAD renforce les capacités de la CENI

6

La Communauté des Etats Sahelo-Sahariens (CENSAD), en partenariat avec la Fodation Hanns Seidel, organise, depuis jeudi, à l’hôtel de l’Amitié de Bamako, un atelier de renforcement des capacités des membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Cette formation des formateurs, d’une durée de trois jours, du 12 au 14 juillet, couvre les phases préélectorales, pendant le déroulement des élections et l’après-élection, notamment la centralisation, la proclamation des résultats et la gestion des conflits.

La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par M. Ousseyni Touré, le chef de cabinet du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation. On notait également la présence du représentant du secrétaire général de la CEN-SAD, Ibrahim Sani Abani, celui de la Fondation Hanns Seidel, le Dr Guy Évariste André Zoungrana ainsi que le président de la CENI, M. Amadou Bah.
Le Dr Zoungrana a salué les progrès importants enregistrés en matière de démocratie et de paix au Mali dans un contexte critique et difficile. La tenue et la réussite des prochaines élections, dans laquelle s’inscrit le séminaire, constituent un indicateur important et visible de ces progrès, selon lui.
La Fondation Hanns Seidel a assuré les autorités et les États membres de la communauté des États Sahélo-Sahariens, ainsi que les autorités de l’État et de la société civile de la république du Mali la solidarité et du soutien indéfectible de la Fondation pour la consolidation du processus démocratique.
Après avoir présenté la CENI et ses missions au public, M. Bah a soutenu que la rencontre participe du renforcement des capacités des acteurs en charge de la préparation et l’organisation des élections générales et en particulier de l’élection du président de la république, scrutin du 29 juillet 2018. Il a indiqué qu’au cours de la rencontre, différents thèmes seront développés, en rapport avec ce rendez-vous électoral. Ainsi, les échanges autour de ces thèmes permettront de consolider les aptitudes des participants qui sont pour la plupart des femmes et des hommes d’expérience.
L’objectif de cet atelier est de renforcer les capacités et contribuer à l’amélioration des compétences des membres de la CENI au niveau central, régional, départemental et communal dans le cadre d’une formation en cascade planifiée. Spécifiquement, il s’agit de contribuer à l’amélioration de la performance des membres aux niveaux central, régional et départemental dans la planification, la mise en œuvre et le suivi des opérations électorales ; améliorer leur compréhension du processus, du cadre légal, des normes, standards et principes directeurs qui encadrent les opérations électorales, de disposer d’outils de référence permanente pour guider les membres de la CENI dans l’accomplissement de leur mission et enfin de participer à l’émergence et à la pérennisation d’une culture de gestion des opérations électorales.
Durant ces journées, il s’agira d’aider les membres et démembrements de la CENI, en conjuguant les points de vue, les expertises et les expériences de terrain et en additionnant la volonté de réussir, à appréhender la nature et l’étendue de leur mission de veille et sur la régulation du processus électoral en lien avec tous les autres organes impliqués dans l’organisation du scrutin. L’objectif est d’identifier les bonnes pratiques électorales et leur impact sur le renforcement de la cohésion sociale, et contribuer enfin à l’organisation d’élections libres, transparentes, crédibles et apaisées.
Le chef de cabinet du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation a, quant à lui, souligné que la tenue et la réussite de ces élections sont d’abord un engagement du président de la république. Tout ce qui concoure au renforcement des capacités des agents et des institutions en charge de la gestion des élections est salué par les plus hautes autorités du pays.
« Votre rôle est indéniable dans l’avenir du pays. Vous devez avoir donc conscience de votre devoir envers le peuple malien et la communauté internationale. Si cela marche, c’est à vous que revient tout l’honneur ; faites donc tout pour que vos noms soient inscrits en lettre d’or dans les pages de l’histoire », a-t-il lancé aux participants.
Une centaine de membres de la CENI participe à cette formation, dans le but d’assurer la continuité de la formation dans toutes ses composantes, selon le principe de la formation en cascade. Toutes les phases des opérations électorales (chaine électorale ou cycle électoral) seront couvertes, tant la phase pré-électorale (planification des opérations électorale et programmation des activités préparatoires précédant les élections), que du déroulement des élections ainsi que la période post-électorale, notamment la centralisation, la proclamation des résultats et la gestion des conflits.
Au total, huit thèmes couvrant l’ensemble du processus électoral ont été retenus par les initiateurs.

Par Sidi Dao

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here