Campagne Présidentielle 2018: Oumar Mariko promet de mettre l’éducation et la santé à la portée de tous les Maliens

26

Dans le cadre de la campagne présidentielle, le candidat du parti SADI, Oumar Mariko, a dévoilé son programme de développement pour les travailleurs au cours d’un grand meeting à la Bourse du travail de Bamako. A cette occasion, le candidat du parti de la Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (SADI) promis, entre autres, de ramener la sécurité dès son élection en une année et de mettre l’éducation et la santé à la portée de tous les Maliens. La rencontre a regroupé les représentants de plusieurs associations, des ex-travailleurs de l’Huicoma, des partants volontaires à la retraites, des victimes de conflits fonciers.

La rencontre a été émaillée par plusieurs témoignages par des représentants des associations et ex-travailleurs par rapport aux soutiens multiformes du candidat pour la défense des sans voix. A ce titre, les témoignages ont tourné au tour du soutien en guise de reconnaissance au candidat, Dr. Oumar Mariko. Prenant la parole, le candidat, Oumar Mariko a tout d’abord expliqué que la Bourse du travail a été choisie pour faire sa déclaration de programme de développement parce que c’est le lieu condensé pour tous les travailleurs de la République du Mali notamment, les pêcheurs, les agriculteurs, éleveurs, les commerçants, les opérateurs économiques.

Bref : tous ceux qui travaillent justement pour fortifier l’économie nationale. « Dans le contexte actuel du Mali, nous avons comme ambition de reconstituer le tissu économique national du pays. Pour ce faire, nous avons tenu de faire notre déclaration de programme de développement devant les travailleurs pour qu’ils puissent être témoins de notre volonté de construction du Mali», a-t-il déclaré.

Et le candidat de relever que c’est également à la Bourse du travail qu’ils ont mené le combat pour le multipartisme pour la démocratie intégrale en République du Mali. Il s’agit, selon lui, de reconstituer le tissu économique national par le soutien actif et fort au monde rural ; l’organisation du travail dans le monde rural ; mettre en place des dispositifs légaux pour que les investisseurs nationaux puissent être capables fructifier leur richesse ; les enfants puissent être instruits sans l’implication financière des parents ; ramener la sécurité en 1 an.

Oumar a aussi promis de payer 100 000 F cfa par mois aux 12 000 chefs de village ; reverser 15 000 enseignants communautaires dans la fonction publique ; renforcer nos FAMAS ; augmenter les lycées publics ; réduire la redevance eau et interdire les OGM ; renationaliser Huicoma et les chemins de fer ; enseigner l’écriture N’Ko ; engager l’Etat à aider les travailleurs pour sortir de la faim, de soif etc…

Moussa Dagnoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here