Présidentielle de 2018 : Choguel présente à la presse son plan d’action pour la refondation du Mali

18

Candidat à la présidentielle du 29 juillet 2018, Choguel Kokalla Maïga a présenté ce dimanche à la presse son plan d’action pour la refondation du Mali une fois élu président de la République. C’était devant un parterre de journalistes à la Maison de Presse.

A deux semaines du scrutin de la présidentielle prévue le 29 juillet prochain, Choguel Kokalla Maïga a rendu public son programme ou plan d’action pour rebâtir un Mali nouveau. Ce projet de société se résume autour de 5 axes principaux : la réaffirmation de l’existence de l’Etat dans sa plénitude, la restauration des Forces de Défense et de Sécurité, la rectification de la Décentralisation, la réhabilitation de l’école et la promotion du développement.

Le candidat du MPR, Choguel Kokalla Maïga se présente à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018 avec la seule vision de libérer la patrie et d’unifier les Maliens pour une réconciliation nationale. « Il s’agit pour moi, au cas où je serai élu président, de « Restituer au Mali son honneur, sa dignité et sa souveraineté ». Telle est l’ambition de Choguel et qui lui a inspiré d’élaborer ce projet de société inscrit, à la fois, dans l’évènement et dans la durée. L’événement, à l’en croire, est la résultante de faits survenus à deux dates : le 22 mars 2012 et le 6 avril de la même année. Elles renvoient à l’effondrement de l’Etat et à la partition, de fait, du pays. « L’inscription de mon projet de société dans la durée se traduit par ma volonté de poursuivre l’œuvre de construction nationale », indiquera-t-il. Il s’agit en outre pour Choguel de remédier à une situation et continuer une œuvre à travers un projet comportant trois volets : la refondation de l’Etat, la formation du citoyen, la construction nationale. A leur tour, dira-t-il, ces trois volets fondent, comme exigences, les cinq actions à entreprendre et à réussir.

Le candidat s’engage à la refondation de l’Etat à travers trois actions: la réaffirmation de l’existence de l’Etat dans sa plénitude, la restauration des Forces de défense et de sécurité, la rectification de la décentralisation. Concernant le volet formation, Choguel promet la formation du citoyen ainsi que la réhabilitation de l’Ecole malienne en déliquescence. « L’œuvre de construction nationale m’amènera à m’investir sur tous les chantiers du développement », a promis Dr Choguel Kokalla Maïga. S’agissant de la restauration des Forces de défense et de sécurité, une fois élu président de la République, Dr Chogel Kokalla Maïga annonce de repenser ce grand corps malade à travers des actions ayant comme noms : le casernement ; l’effectivité de l’unité de doctrine et de commandement ; l’instruction au service du renforcement de la défense ; l’adoption d’une politique d’armement et d’équipement. Il faut ajouter la formation civique et politique ; la motivation et l’incitation à la rigueur, à la compétence dans le commandement et la promotion ; la motivation et l’incitation à l’innovation et au progrès et la prise en charge des besoins sociaux des soldats.

Pour ce qui concerne le volet de la promotion du développement, Dr Maïga entend entre autres : moderniser l’agriculture, l’élevage et la pêche ; assurer la maîtrise de l’eau et la protection de l’écosystème et la mise en valeur du pays ; prendre les dispositions pour que l’exploitation minière profite, en premier lieu, aux populations riveraines des sites ; faciliter l’accès aux soins de santé ; adopter des mesures en faveur des couches dites vulnérables ou défavorisées ; assurer le rayonnement de la culture, la pratique des sports et des loisirs, etc.

O.D

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here