Course à la presidence: 58 raisons pour faire réélire IBK

30

Aujourd’hui, le bilan du quinquennat du Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, candidat à sa propre succession, joue largement en sa faveur. Nous vous proposons de parcourir quelques grandes lignes de ses réalisations. 1 L’adoption de la Loi d’Orientation et de Programme Militaire portant sur un montant de 1 230 milliards de F CFA entièrement financés par le budget national sur une période de 5 ans.

Pour la première fois, 500 milliards de F CFA du budget national sont dédiés aux investissements productifs. Cette loi a incontestablement redoré le blason de l’armée malienne. Nos forces de défense et de sécurité ont retrouvé leur dignité avec des équipements adéquats pour mener à bien leur mission régalienne. Ce qui permet au Mali d’affirmer sa souveraineté.

2 Augmentation de 20% des salaires et baisse et l’impôt sur le traitement des salaires de 8% en fin juillet 2016, une première dans l’histoire du Mali. Cet aspect a donné un ballon d’oxygène à des milliers de foyers.

3 Augmentation des allocations familiales qui passent de 1500 F CFA à 3500 F CFA et 4000 F CFA par enfant vivant avec handicap, une preuve du caractère humaniste du Président IBK.

4 la revalorisation du point indiciaire de 330,75 F CFA à 375 F CFA en 2016, et il passera à 400 F CFA en 2017.

5 Le SMIG est passé de 28 460 F CFA à 40 000 F CFA en 2016 et 42 800 F CFA en 2017, soit une augmentation de plus de 40 % ; cette valorisation du fonctionnaire malien réduit la frustration sociale.

6 Une augmentation substantielle des frais de mission et de déplacement de nos agents à l’intérieur et l’extérieur. Ainsi, le chauffeur gagne désormais 20 000 francs par jour au lieu de 2000F et le cadre passe de 6 000F à 30 000 F CFA par jour. Un facteur de motivation pour les agents de l’Etat.

7 Création de plus de 230 000 emplois formels sur 200 000 promis dont plus de 4 000 jeunes dans la fonction publique.

8 En termes de recrutement dans la fonction publique des collectivités, on enregistre plus de 4034 agents en 2014 et plus de 3986 en 2015. S’y ajoutent des milliers de recrues ces dernières années.

9 Le secteur de la sécurité retrouve son lustre d’antan. Il vient de recruter 2200 jeunes pour la police, 1500 jeunes gardes, 1500 jeunes gendarmes, 500 jeunes sapeurs-pompiers, 1300 jeunes pour le génie rural. Le recrutement est en cours au sein de l’armée.

10 Quant aux commissariats de police, au lieu d’un véhicule par poste, ils sont tous dotés de 4 véhicules chacun.

Révolution des infrastructures

11 Parmi les multiples infrastructures réalisées par IBK, on note les routes de Diafarabé, de Macina et de Teninkoo ; 12 l’échangeur multiple de Ségou ; 13 l’autoroute de Pelegana ; 14 la Construction de l’autoroute deux fois deux voies Bamako-Koulikoro ; 15 le Pont de Kayo (Koulikoro) sur le fleuve Niger et de ses voies d’accès ; 16 des voies d’accès dans la ville de Ségou à travers Angoulème, Médine Hamdallaye et d’autres quartiers ; 17 tronçon Zantiébougou-Kolondiéba , 18 la route de San, 19 Benena ; 20 Mandiakuiy ; 21 Yirakuiy jusqu’au Burkina Faso. 22 La réalisation de l’Usine d’égrenage de Kadiolo pour un coût de 12 milliards. 23 à cette liste, il faudra ajouter le deuxième (2ème) Pont de Kayes, la reprise du bitumage du tronçon Fana Konobougou-Ségou. 24 La récupération et la restauration du chemin de fer, « Transrail », dont les charges mensuelles s’élèvent à plus de 120 millions de francs CFA.

Electrification et approvisionnement en eau potable

25 La Convention de financement de 768 289 000 F CFA dans le cadre du projet Energie Renouvelable pour l’Avancement des femmes (PENRAF) pour une réalisation de 163 kW;

26 La Convention de financement de 425 100 000 F CFA pour la fourniture de kits et lampadaires solaires.

27 La Mobilisation de 179,38 milliards F CFA pour le financement de : Centrale hydroélectrique de Kénié de 42 MW et un productible de 188 GWh pour un montant de 96,6 milliards F CFA.

28 Environ 232 milliards de F CFA pour l’alimentation en eau potable de la ville de Bamako, pour permettre l’accès à l’eau potable de plus de 1 200 000 habitants.

29 Six milliards six cent trente-sept millions cent soixante-huit mille cinq cents francs CFA (6 637 168 500) pour l’adduction d’eau. 30 La ville de Bla sous la lumière. 31 L’électrification de la ville de Tominian.

32 Les communes de Sefeto, Kaarta, de Kita électrifiées ; 33 L’électrification totale et l’approvisionnement en eau de la ville de Nioro ; 34 Yélimane ; 35 Bla ; 36 Kolokani, etc.

Formation professionnelle

Avec IBK, aucun secteur n’est marginalisé. Le secteur de la formation professionnelle a connu de l’essor. Dans ce registre, on note :

37 Un centre de formation professionnelle à YOROSSO ; 38 Un centre de formation professionnelle à TOMINIAN ; 39 Un centre de formation professionnelle de 5 milliards en cours à Sikasso-ville

Santé

Nonobstant les difficultés, le plateau sanitaire au Mali ainsi que les infrastructures ont été améliorés.

40 Le centre de dialyse de Sikasso. 41 Une dizaine de CSCOM réalisés ; 36 une nouvelle Direction régionale de la santé. 43 la dotation de dizaines de Centres de santé de référence en groupe électrogène dont ceux de Fana et Dioïla. 45 la dotation du CSRF de Dioïla en radiographie numérique estimé à plus de 130 millions de Fcfa.

Education

46 La construction et l’équipement de plus de 400 classes pour l’enseignement fondamental.

47 La construction et l’équipement du lycée de Gourma Rharous. La réhabilitation du Lycée Bouyagui Fadiga, 48 Cinq nouveaux lycées construits au grand bonheur des enfants des localités reculées, des Instituts de formation des Maîtres finis et équipés à Koutiala, Kangaba…

Autonomisation des femmes.

S’il y a un Président qui a accordé plus d’importance aux femmes, c’est bien Ibrahim Boubacar Keïta.

Dans le cadre de l’autonomisation de la femme, plusieurs projets ont été élaborés et fiancés au profit des femmes rurales.

49 Des centres d’autonomisations féminines ont été réalisés à Tominian et San. 50 Des mesures de promotion du genre dans les fonctions nominatives et électives en garantissant un quota de 30 % ont été consacrées par la loi.

51 La mise en place d’un fonds d’un milliards de F CFA pour le financement des projets d’autopromotion des femmes par le Président IBK.

Appui conséquent à l’agriculture au grand bonheur du monde paysan

Si le général Moussa Traoré était apprécié par les paysans, le Président IBK n’en demeure pas moins. Il est adoubé par le monde paysan de par l’appui conséquent du gouvernement au secteur agricole. Il s’agit, entre autres de : 52 la mécanisation de l’agriculture à travers la subvention de 1000 tracteurs ; 53, la subvention des engrais qui baisse de prix de 12 500 à 11 000 le sac. Ce qui favorisera une production record de 8 200 000 tonnes de céréales au cours de la campagne 2015-2016 soit 27 % et 9 600 000 tonnes de plus que la moyenne des cinq dernières années et de plus de 600 000 tonnes de coton graine. 54 la production de 728. 640 tonnes en 2017 faisant du Mali, premier producteur de coton en Afrique. S’y ajoutent : 55 L’aménagement de plus de 52 000 hectares à l’office du Niger, 8 000 à Baguinèda, 5 000 à Selingué. 56 la Restitution de certaines terres expropriées.

57 l’opérationnalisation de la Haute cour de Justice prévue par la Constitution du 25 février 1992 pour observer toutes les dispositions de la loi fondamentale. 58 Deux villes ont été érigées en régions: Ménaka et Taoudéni. Ainsi que le projet de l’érection de 3 cercles en région.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here