Présidentielle du 29 juillet : La commune de Talataye s’apprête à remporter la bataille politique

12

Depuis un certain temps, une information circule faisant état de l’impossibilité d’organiser le scrutin présidentiel du 29 juillet prochain dans la commune rurale de Talataye à cause de la situation sécuritaire. Après vérification, il s’est avéré que l’auteur s’est appuyé sur une fausse nouvelle qui ne reflète en rien la réalité du terrain.

Ainsi, pour en avoir le cœur net nous avons pu joindre le sous-préfet de ladite localité, le capitaine Hamadoun Indakoun. Pour ce dernier qi se veut très confiant, la situation est très différente aujourd’hui car, la commune rurale de Talataye est sur point de remporter la bataille de la paix. Il en veut pour preuve qu’aucun acte de violence n’a été enregistré depuis de très longs mois et ceux qui avaient fui à cause de l’insécurité sont en train d’effectuer leur retour en grand nombre. S’agissant des préparatifs de la présidentielle du 29 juillet prochain, le sous-préfet assure que « tous les actes administratifs ont été pris et sont disponibles ».

Faisant le point de la distribution des cartes d’électeurs, il a indiqué qu’au jour d’aujourd’hui, ils sont plus de 4000 inscrits à avoir retiré leurs cartes. Il a indiqué que dans le but de faire en sorte que le travail soit plus efficace et efficiente, une commission et une sous-commission ont été mises en place. Selon cet administrateurs, il est dans la logique d’organiser cette présidentielle. Avant d’assurer que tout se passe aujourd’hui dans de très bonnes conditions. Allant plus loin, il n’a pas manqué de souligner la présence des agents électoraux qui ont déjà été proposés au niveau des cercles. Ainsi, techniquement, cet administrateur assure que la commune de Talataye est prête à remporter la bataille politique à travers la bonne tenue du scrutin présidentiel du 29 juillet prochain.

Concernant la sécurisation du processus électoral, il a salué le rôle extrêmement important des combattants de la Coalition MSA/GATIA qui font un gros travail sur ce plan. Il assure que ce sont eux qui sécurisent la zone, les personnes et leurs biens ainsi que la distribution des cartes d’électeurs. A noter qu’au niveau de cette commune, certains habitants que nous avons contactés déplorent le fait que les différents candidats ne viennent pas mener des activités pour solliciter les suffrages des électeurs.

Il faut rappeler que dans une interview accordée à un organe de la place, le maire de la commune de Talatay a abondé dans le même sens que le sous-préfet assurant que les réalités d’aujourd’hui sont très différentes des années précédentes et que le présidentiel du 29 juillet pourra se dérouler dans de bonnes conditions.

Signalons que si la paix est en passe d’être gagnée au niveau de Talataye c’est grâce aux apports considérables des combattants de la Coalition MSA/GATIA qui ont eu à mener plusieurs affrontements contre des criminels qui semaient la terreur dans cette localité en vue de sa pacification. Joints par nos soins des responsables de cette Coalition ont indiqué n’avoir aucun problème pour la tenue de cette élection et s’appliqueront avec les partenaires en vue d’une bonne organisation du scrutin dans la zone d’Indeliman d’où relève Talataye. Rappelons que celle-ci fait partie du cercle d’Ansongho, dans la région de Gao. Elle est essentiellement habitée par des Idaksahak et est considérée comme la commune nomade la plus peuplée, selon les autorités administratives.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here