Le candidat D’ADP-MALIBA A Kita : « Le Mali n’est pas un pays pauvre, ce sont les dirigeants qui l’on rendu ainsi, à cause de la mauvaise gouvernance »

22

Dans le cadre de la campagne électorale du 29 juillet 2018, le cercle de Kita a servi de cadre, lundi 16 juillet 2018, à un grand meeting de soutien à Aliou Diallo, candidat de l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba), non moins PDG de Wassoul’Or. L’occasion, pour lui, d’expliquer son projet de société faisant ressortir des propositions de solutions aux défis auxquels est confrontée la population et de bénéficier du soutien du Parti humaniste et du Parti Social Démocratique Africain (PSDA). Lors de ce meeting, le candidat Aliou Diallo état accompagné d’une forte délégation dont le secrétaire général de l’ADP-Maliba, Sory Ibrahim Traoré et de plusieurs invités dont le fils du chérif de Nioro, Haidou.

« On est venu parce que celui qui souhaite devenir président de la République doit chercher à savoir les problèmes auxquels sont confrontés les citoyens afin de trouver des solutions à ces défis », déclare le candidat Aliou Diallo dès sa prise de parole. Pour lui, tous les problèmes recensés lors de ses différentes visites dans différents villages qui sont, entre autres : la santé, l’insécurité, l’eau potable, l’électricité, les routes, l’école…ont été les mêmes. Selon lui, ces problèmes sont inadmissibles dans la mesure où le sous-sol malien regorge de potentialités importantes en or, en bauxite, en gaz …en plus des ressources hydrauliques. En outre le candidat explique qu’il est incompréhensible que dans un pays où il y a 4 régions dans lesquelles il pleut trois ou quatre fois par an, que ce pays soit une nation pauvre. Aussi, énonce-t-il, le Mali n’est pas un pays pauvre, ce sont les dirigeants qui l’on rendu ainsi, à cause de la mauvaise gouvernance. Chose qui doit immédiatement cesser à partir de cette élection.

A Kita, et face aux imams et chefs du village, le candidat Aliou Diallo s’est engagé, entre autres : à faire de Kita une région, à mettre fin aux problèmes de chômage avec un budget de 15 mille milliards pour concrétiser en termes de financement son projet de société, à restaurer la paix, la sécurité, la confiance entre gouvernants et gouvernés…

Sur la question de l’émergence, Aliou Diallo garantit de rendre le Mali aux Maliens par l’indépendance économique, la création de plus de 1.200.000 emplois, la mise en place de plus de 120 000 entreprises en passant par la valorisation de l’agriculture et l’exploitation de nos ressources minières au profit du peuple sans distinction aucune. A ces promesses, s’ajoute la réhabilitation du chemin de fer et des routes sociales et économiques pour l’interconnexion des régions, l’accès à l’eau potable via son projet « le Malien donne de l’eau aux Maliens », à l’électricité, aux soins… sur 5 ans. A l’en croire, il y a 6 ans qu’un village du Beledougou est ravitaillé en énergie à base du gaz découvert par sa société pouvant aussi servir tout le Mali, ainsi que les avions et les trains.

Pour conclure, le candidat Aliou Diallo précise : « Si j’ai été choisi par Bouillé, ce n’est pas parce que j’ai de l’argent. Sinon certains ont rempli l’avion avec de l’argent pour le supplier. Mais vu leur inaptitude, il a refusé de les soutenir ».

Quant à l’imam de Kita, il affirme que la victoire du PDG de Wassoul’Or est patente. Il promet, au nom de l’ensemble des musulmans de Kita, d’honorer le choix du leader Bouillé par le soutien de la candidature de Aliou Diallo.

Après l’hymne national et la bénédiction, les mots de bienvenue ont été donnés par le chef du village de Kita au nom des 17 chefs de villages. Suite à des témoignages faits par la comédienne Coumba Camara alias « mère de Amion Thierri », en tant que native de Kita, des remerciements et félicitations ont été formulés par le secrétaire général d’ADP-Maliba, Sory Ibrahim Traoré. Quant au fils du chérif de Nioro, Haidou, il a lancé des appels de soutien à Aliou Diallo à l’intention de tous ceux qui suivent et qui font confiance à son père, pour le triomphe du porte-étendard de l’ADP-Maliba. A noter que des partis humanistes (Adamaden ya ton ) et le Parti Social Démocratique Africain (PSDA) ont aussi déclaré leur soutien à la candidature de Aliou Diallo.

Envoyé spécial

Mamadou Diarra, Stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here