Lutte contre le chômage des jeunes : Des kits pour insérer 14 jeunes talibés

12

Le mardi 17 juillet 2018, la mairie du district de Bamako a organisé une cérémonie symbolique de remise de Kits professionnels à 14 jeunes sur 32 personnes. Les bénéficiaires ont formés par un projet de formation initié par Swisscontact, à travers son Programme d'appui à la formation professionnelle (PAFP IV) et Secours islamique France (SIF), accompagné de la mairie du district de Bamako. Le coût total des kits remis à 14 talibés s’élève à plus de 19 millions de FCFA.

La cérémonie de remise s’est déroulée en présence des responsables de la mairie du district de Bamako, du coordinateur du programme d’appui à la formation professionnelle à Bamako, Abdoulaye Ibrahim Touré ; des bénéficiaires et d’autres personnalités. Selon le coordinateur du programme d’appui à la formation professionnelle à Bamako, Abdoulaye Ibrahim Touré, de janvier à mai 2018, des talibés des écoles coraniques de Bamako ont suivi une formation professionnelle à but d'insertion sociale immédiate.

Cette initiative visait à former les participants dans les domaines de la vitrerie/aluminium, maçonnerie/carrelage, teinture chimique et transformation agro-pastorale, en vue de faciliter leur insertion socioprofessionnelle. « Ces formations s'inscrivent dans le cadre du partenariat entre le PAFP IV et le Secours Islamique France/Mali, avec l'appui technique de la mairie du district de Bamako, pour l'accueil d'un groupe de jeunes talibés dans les Espaces orientation jeunesse (un dispositif de l'APEJ, soutenu par Swisscontact). Cet accompagnement visait à écouter, informer et orienter professionnellement les jeunes. Il a permis aux jeunes talibés d'identifier et de choisir un métier porteur en vue de leur insertion au tissu économique », a-t-il dit.

A l’en croire, le PAFP IV dans sa mise en œuvre a permis de former plus de 45 000 personnes et d'obtenir des résultats significatifs en termes d'insertion économique et de création d'emplois. Par ailleurs, dit-il, cette phase IV du PAFP a permis de renforcer la maîtrise d'ouvrage de la formation professionnelle par les conseils régionaux et la mairie du district de Bamako.

Autre avantage est l'institutionnalisation du système régional de formation professionnelle à travers la mise en place des cadres de gestion partenariale de la formation professionnelle (CRGP). « En tout et pour tout, pour la formation et l’équipement, le budget s’élève à plus de 19 millions de FCFA. Dans ces 19 millions de FCFA, il y a les fonds du démarrage des différents groupes », a conclu Abdoulaye Ibrahim Touré.

Aguibou Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here