Armée :Quatre nouveaux avions de chasse pour renforcer les capacités opérationnelles des FAMAs

18

IBK confirme ainsi son engagement et sa détermination à équiper et renforcer les capacités de mobilité et d’intervention rapide des Forces Armées et de Sécurité tant au sol qu’en l’air

Le président de la République, Chef suprême des armées, l’a toujours dit et répété en ces termes : « Nous ferons tout pour que l’armée malienne ait ce à quoi elle a droit, ce qui lui est nécessaire pour défendre la patrie… Ce sont des hommes qui meurent pour la patrie ; en contrepartie, le pays doit penser à leur confort. J’équiperai l’Armée malienne quoiqu’on me dise, quoiqu’on me fasse, je le ferai. J’ai été élu pour ça. Ne pas comprendre cela, c’est desservir la patrie. Je ne la desservirai jamais. Je n’écouterai que mon devoir et ferais ce que je dois faire pour le service le Mali quoiqu’on fasse, quoi qu’on dise. Personne ne pourra m’arrêter ou m’incliner à baisser les bras par rapport à ça ».

Selon le président IBK l’essentiel consiste à refonder notre système de défense. Entant qu’homme d’État, il sait plus que quiconque qu’un : « État ne vaut que par son armée, qu’un chef d’État n’est fort que par son armée. Un Chef d’État n’est présent dans le monde que par son armée. C’est l’armée qui est son outil de décision politique. S’il n’a pas une armée à hauteur de souhait, le pays n’a pas un outil de décision politique à la hauteur ». Ainsi, l’acquisition de quatre avions de chasse de type Super Tucano, qui viendront renforcer le dispositif d’intervention des FAMAs s’inscrit dans cette optique. Bien avant l’arrivée de ces nouveaux équipements militaires, l’annonce a été faite par le président candidat à la présidentielle prochaine. C’était au cours de son déplacement dans les familles fondatrices de la ville de Bamako, en début de campagnes électorales.

Réceptionnés la semaine dernière par le Chef de l’État lui-même à la Base aérienne 101 de Bamako-Sénou, ces avions de chasse ont été acquis sur fonds du Trésor public national. De type Super Tucano, ils viendront s’ajouter à d’autres déjà acquis. Il s’agit : de deux aéronefs de type Y12 et deux hélicoptères de combat detype MI-35.T. A ceux-ci, s’ajoute l’achat de deux autres appareils auprès du fabricant Airbus, un consortium européen, ainsi que les quatre Supers Tucano, qui ont été livrés par le fabricant Ambrayer, une société brésilienne.

En quatre années d’exercice du pouvoir, le Président IBK a déjà doté le parc l’Armée de l’air de onze (11) nouveaux aéronefs. D’une telle dotation en moyens aériens efficaces, IBK confirme ainsi son engagement et sa détermination à équiper renforcer les capacités de mobilité et d’intervention rapide des FAMAs tant au sol qu’en l’air. Chose qui démontre sa fidélité et sa constance envers la grande muette, qui retrouve progressivement son lustre et son honneur d’antan. Ces matériels de pointe qui rendent encore visibles les résultats du président IBK, contribueront au réarmement moral de nos troupes.

Aujourd’hui, plus surprenant de voir que la vaillante armée malienne, lâchement attaquée de façon quotidienne, remplit avec l’honneur et dignité sa mission régalienne de défense et de protection du territoire ainsi que des populations.
Donc, le repli stratégique ou tactique, le refus de combattre pour peur de l’ennemi, ne feront plus partir du vocabulaire de notre armée nationale. Dorénavant, les soldats maliens restructurés et disciplinés sont « résolus de mourir » pour le pays.
De même, ils resteront les maîtres des lieux pour éviter les incursions et jusqu’à extirper l’ennemi du fond de son retranchement. Ce qui n’était pas aisé de faire en 2012, vu avec l’état dans lequel se trouvait cette armée.

Notons que, malgré de nombreuses autres lacunes à combler, il convient de reconnaître que les FAMAs ont opéré, depuis plus de quatre ans, une heureuse métamorphose qui les hisse désormais à la hauteur des combats qu’elles sont amenées à mener face aux attaques asymétriques que leur imposent les terroristes et djihadistes.

Diakalia M Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here