Retour volontaire de migrants maliens de la Lybie : 127 Maliens rapatriés

18

Le ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine en collaboration avec l’Organisation internationale pour la migration  (OIM), vient de procéder au rapatriement de 127 de nos compatriotes en provenance de la Lybie, le mardi 18 juillet 2018. Depuis le début de l’année, ce sont environ 1527 Maliens qui ont été rapatriés de la Lybie. 

Le ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine en partenariat avec l’organisation internationale de la migration, continue sa série de rapatriement des migrants maliens en détresse en Lybie. Un groupe de 127 personnes a regagné le bercail, le mardi 18 juillet 2018. C’est le 12ème convoi de Maliens rapatriés de la Lybie depuis le début de l’année 2018. Parmi ces 127 migrants, 85 ont été libérés des centres de détention et 42 étaient des résidents à Tripoli et environs. Sur les 42 migrants de Tripoli, figure: 5 femmes dont 2 enceintes, et deux enfants. Ils ont été accueillis à leur descente d’avion aux environs de 22 h à l’aéroport international Modibo Keita de Bamako par le chef de cabinet du ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, Moussa Aliou Koné. De l’aéroport, les rapatriés ont été conduits à la Cité d’accueil des Maliens de l’extérieur sis à Sogoniko commercial non loin de la Cité des enfants, où ils passeront quelques jours avant d’être acheminés dans leur localité d’origine.

Tous les Maliens rapatriés ont décidé de façon volontaire de rentrer au pays. Ces rapatriements sont rendus possibles grâce au concours l’ambassade du Mali à Tripoli, du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, et de l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM), qui est le partenaire privilégié du ministère des Maliens de l’Extérieur de la Coopération africaine.

Selon Moussa Koné, chef de cabinet du ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine, tous les migrants seront enregistrés dans la base de données de l’OIM pour leur réintégration socio-économique. « Nous encourageons les jeunes à emprunter les voies légales pour les projets migratoires. Nous allons soutenir ces jeunes à travers les projets en cours au niveau du ministère des Maliens et de l’Intégration Africaine. Ils seront fixés sur place pour qu’ils puissent des activités génératrices de revenus. Nous osons espérer qu’ils ne seront plus tentés par des projets d’aventure », a-t-il déclaré.  Il a aussi affirmé que le rapatriement des Maliens en détresse en Lybie, va se poursuivre conformément à la volonté des autorités.

 Ousmane Daou

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here