Honorable Moussa Timbiné: «Il n’existe aucun fichier parallèle, c’est la panique qui s’installe chez l’opposition»

16

L’honorable Moussa Timbiné est, désormais, «entré dans la campagne». Il l’a fait savoir au cours d’un meeting, ce samedi soir, en Commune V du district de Bamako. Le président de la jeunesse RPM et le ministre de la Jeunesse, Amadou Koïta, étaient, tous les deux, témoins de la mobilisation réussie, une fois de plus, par le très influent Abdoulaye Maïga.

Des militants venus avec leur carte d’électeur. Devant sa porte à Garantibougou Terminus, Abdoulaye Maïga, membre du bureau des jeunes du RPM, a réussi à inonder de personnes, sur 50 m au moins, la grande rue, de part et d’autre. Le message est clair: la campagne entre dans sa phase décisive. C’est donc en commune V, dans son fief électoral que l’honorable Moussa Timbiné donne le ton de la conquête de Bamako, par la jeunesse RPM, en faveur du candidat IBK.

Des prestations d’artistes, dont celle très applaudie de l’humoriste IBK junior, avec son refrain «KèlèkotèKèlèkotè», introduiront le mot de bienvenue de l’hôte du jour. Abdoulaye Maïga, dans un  bambara, légèrement teinté de l’accent Sonrhaï, invite le public à observer une minute de silence à la mémoire de Nouhoum Cissé dit Abba, le conseiller à la présidence «mort pour la patrie». Aussi, Abdoulaye Maïga salue l’honorable Tembine pour ses actions de développement en commune V et l’invite d’ores et déjà à briguer un second mandat de député.

La panique… chez l’opposition ?

«Ce qu’IBK a fait en un mandat. Certains, à bien des égards, ne l’ont pas fait en deux mandats», certifie Moussa Timbiné. Aujourd’hui, ajoute le député, l’armée malienne a, au moins, dix avions et des pilotes seront bientôt formés. Car, à ce rythme «nous risquons d’avoir plus d’avions que de pilotes». Moussa Timbiné a aussi évoqué l’augmentation des primes accordées aux militaires et l’augmentation des salaires des fonctionnaires.

«Rien ne se prépare». Pour Moussa Timbiné, «il n’existe aucun fichier parallèle, c’est la panique qui s’installe chez l’opposition». L’opposition, explique Timbiné, avait fait croire, à travers les réseaux sociaux, qu’IBK n’était pas aimé et qu’il était incapable de se rendre à l’intérieur du pays.Alors, quand ils ont vu que les Maliens sont en train de comprendre leur manège, c’est cette stratégie de «fichier parallèle» qu’ils ont trouvé.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here