Campagne électorale : La population de Ségou se confie à Soumaïla Cissé au sujet de l’insécurité

1

Accompagné d’une forte délégation, Soumaïla Cissé, candidat de l’URD et de la plateforme d’alliance « Ensemble, restaurons l’espoir » pour le Mali s’est rendu, le jeudi 19 et le vendredi 20 juillet 2018, à Kimpéréna, Mandiakuy, San, Tominian, Bla, Niono, Ségou, Markala, Macina, Konobougou, Baraouéli, Dioïla etc… Dans ces différentes localités, les populations ont décrié la problématique d’insécurité récurrente au centre du pays particulièrement à Tominian, Macina et Niono où il est actuellement impossible de rouler sur les engins à deux roues. Aujourd’hui, selon eux, Soumaïla Cissé est le seul candidat capable de remédier à ce problème d’insécurité qui ne cesse depuis quelques temps de prendre une proportion inquiétante.

C’est dans une liesse populaire que le candidat et sa délégation ont été accueillis à quelques kilomètres de l’entrée des localités susmentionnées. L’on pouvait noter au cours des différentes rencontres la présence des membres de l’URD, du Parena, du mouvement CDR de « Ras Bath », du PDES, de l’Association Badenya, du mouvement Fosoko, du Front patriotique. Cependant, il faut noter que les problèmes se résument à l’insécurité, à l’éducation, à la santé, au matériel agricole, à l’’engrais, au visa chinois chez les commerçants, à l’usine, à l’aménagement de l’Office du Niger, à l’opérationnalisation des régions récemment créées.

Ségou, le soutien indéfectible de l’ex- ministre Seydou Traoré

Seydou Traoré, ex-ministre de l’Agriculture et militant du Parti Adema – PASJ, a exprimé son soutien indéfectible au candidat Soumaïla Cissé pour son élection à la magistrature suprême. « Nous ne sommes pas d’accord avec la décision des responsables de l’Adema-PASJ par rapport au soutien à la candidature du président sortant IBK. Nous soutenons ici le candidat Soumaïla Cissé parce que nous pensons que c’est lui qui pourra apporter une solution à la crise que traverse le pays actuellement», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, à San et à Bla, Habib Dembélé dit « Guimba National » et d’autres notabilités comme Colonel Youssouf Traoré ont tout à tour exprimé leur soutien à la cause de soumaïla Cissé et demandé au candidat l’opérationnalisation de la région de San une fois son élection à la tête du pays.

Nécessité d’un Camp militaire

A Tominian, Macina et Niono, les militants et sympathisants de la plateforme d’alliance « Ensemble, restaurons l’espoir » pour le Mali ont déclaré que l’insécurité est en train de prendre une proportion inquiétante à tel point qu’il n’est plus possible de rouler sur les engins à deux roues. Prenant la parole à Tominian, Ange Marie Dackouo, secrétaire général de la section URD et à Macina, le représentant du Parena, Djiguiba Keïta, ont demandé la sécurisation de leurs zones respectives par la création d’un camp militaire dans chaque localité susmentionnées. Ils ont également exprimé d’autres préoccupations comme la problématique d’eau potable et d’électricité, de l’équipement et des matériels agricoles dans la zone office du Niger.

Le candidat rassure son l’électorat

Le candidat de l’URD et de la plateforme d’alliance « Ensemble, restaurons l’espoir » pour le Mali a pour sa part exhorté les populations des différentes localités concernées de procéder au retrait des cartes d’électeur et d’accomplir leur devoir citoyen le jour du vote pour apporter un changement dans la gouvernance du pays. Pour lui, les problèmes concernant le centre du Mali (Ségou) sont déjà connus. A ce titre, le candidat a promis de résoudre notamment la problématique d’insécurité grandissante, du visa chinois pour les commerçants, du déficit d’engrais des paysans, d’équipements agricoles (tracteurs, charries), d’éducation, de santé, d’impôt, de vignette, d’infrastructures routières, d’eau potable, d’emploi et d’épargne des femmes.

Moussa Dagnoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here