Le général Guibert, chef de Barkhane, passe la main

9

Le général de division Bruno Guibert, commandant de la force Barkhane au Sahel, a rencontré le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré lundi 23 juillet à Ouagadougou. Le général Guibert arrive au terme de sa mission, il est allé présenter son successeur au président burkinabè, dont le pays fournit des troupes dans le cadre de la force du G5 Sahel pour la lutte contre le terrorisme. Le commandant sortant de la force Barkhane juge satisfaisant le bilan des opérations menées au Sahel contre les terroristes.

Optimisation de la Fonction de Secrétaire et d'Assistant(e) de Direction

Après une année passée à la tête de la force Barkhane, le général de division Bruno Guibert juge satisfaisant le bilan des opérations menées dans le Sahel. La force Barkhane a obtenu des résultats positifs sur les groupes terroristes, selon le commandant en fin de mission. « Il n'y a aujourd'hui plus de sanctuaires réels pour les terroristes pour se protéger. Je ne dis pas que la menace a disparu, je dis qu'aujourd'hui l'ennemi n'est plus capable de conduire d'opérations coordonnées et d'opérations d'ampleur », a déclaré l'officier.

Venu présenter son successeur au président Roch Marc Christian Kaboré, le général Bruno Guibert a salué l'engagement des armées du G5 Sahel et la montée en puissance de la force qui a déjà réalisé plusieurs opérations dans le cadre de la lutte anti-terroriste : « Je tiens à souligner les efforts faits par le Faso pour mettre à disposition de la force conjointe du G5 des unités qui sont complètes ou quasiment complètes en termes d'effectifs, qui sont entraînées. Tous les pays font des efforts, donc oui l'engagement est fort et déterminé. Il faut que cet effort se poursuive dans la durée. »

Pour cet engagement, les armées du G5 Sahel et la force Barkhane paient le prix du sang, selon le commandant sortant. Dès la fin de la semaine, c'est le général de division Frédéric Blachon qui prend le commandement de la force Barkhane.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here