Présidentielle 2018 : Les experts de Goape au Mali

10

Le programme Sahel de la Konrad- Adenauer- Stiftung a organisé une conférence de presse ce jeudi 19 juillet dans un hôtel de la place. C’était en présence de plusieurs hommes de médias et des partenaires.

Face à la presse le rapporteur général du Groupe d’observation et d’analyse du processus électoral (Goape), Ambroise Dakouo, a expliqué que le but de cette rencontre est d’apporter une innovation dans la démarche d’observation. Selon lui, le Goape va définir les contours d’un mécanisme d’observation et d’analyse du processus électoral.

Le Groupe a pour objectif de faire le monitoring du processus électoral, de participer à l’observation des opérations de vote, de produire des analyses scientifiques et de rendre compte des changements démocratiques. Il dira aussi le groupe va s’interroger sur la trajectoire des élections.

“Notre ambition n’est pas de se prononcer comme des observateurs classiques, mais de faire une analyse approfondie sur le processus électoral et pour la bonne tenue de ces élections afin de mener un grand changement et pour éviter aussi une poste crise électorale”, a affirmé le rapporteur général. Il a poursuivi que le groupe vise à assurer l’observation de l’élection au Mali. “Nous savons qu’il est difficile de concevoir un modèle standard de grille d’observation électorale”, a-t-il dit.

Pour Naffet Kéita, chercheur principal, le champ d’investigation du Goape est structuré autour de neuf thématiques qui sont, entre autres, le contexte sociopolitique, institutionnel et sécuritaire du processus électoral, la dynamique du cadre juridique, la dynamique des OGE, la dynamique des partis politiques, l’activité électorale et la dynamique du vote, les dynamisme des médias et des réseaux sociaux/Ntic, les dynamiques sociales et citoyennes relatives aux élections, les dynamiques des acteurs extérieurs et des partenaires, les dynamiques communautaires, spatiales, les revendications extrapolitiques dans le cadre du processus électoral.

Awa Sogodogo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here