Présidentielle du 29 juillet prochain : Oumar Abdou Touré dit Aladji « IBK est un bon président … il doit être dégagé »

15

Dans le cadre du lancement de la campagne du candidat de l’URD, M. Soumaila Cissé, votre journal «L’IMPARTIAL» a rencontré le président du Kaoural Renouveau International, M. Oumar Abdou Touré qui nous a livré ses imprésssions à propos de cette campagne électorale.

L’IMPARTIAL : Bonjour M. le président, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs?

Aladji Touré: Je m’appelle Oumar Abdou Touré, président de l’association Kaoural Renouveau International.

L’IMPARTIAL: Quels sont les objectif de votre association?

Aladji Touré: Les objectifs de l’association Kaoural sont très simples, lutter contre le chômage, la pauvreté et l’assainissement de la ville.

IMPARTIAL: Qu’est- ce qui vous a motivez à soutenir M. Soumaila Cissé ?

Aladji Touré: Ce qui nous a motivez à soutenir M. Soumaila Cissé, c’est parce qu’on connait tous les candidats, on sait que IBK est un président corrompu, un assoiffé du pouvoir qui ne respecte pas les pauvres, les fils du pauvre et la jeunesse. Il n’a jamais posé des actes concrets dans sa propre commune, un président qui ne se souci pas des pauvres, est un président qu’on doit dégager, un président qui ne s’occupe uniquement que de sa famille et ses amis n’est pas président du Mali or on a besoin d’un président vraiment qui est à la hauteur, c’est-à-dire un président qui pense à son peuple.

L’IMPARTIAL: quel est votre stratégie pour barrer la route à IBK?

Aladji Touré: Ce qu’on veut aujourd’hui c’est de barrer la route à IBK a tout prix, moi j’ai l’habitude de l’appeler ancien président car je ne le vois pas en tant que président mais ancien président, il n’a que quelques jours pour quitter le pouvoir.

L’IMPARTIAL: Vos prérogatives pour soutenir Soumaila Cissé?

Aladji Touré: C’est-à-dire nous aujourd’hui, on soutient soumaila cissé c’est pour qu’il s’occupe des maliens, de mettre le Mali en avant, on se pose la question qu’est-ce qu’on a fait pour le Mali raison pour laquelle on a besoin des gens qui pensent à ce beau pays et qui ne vont pas être comme IBK.

L’IMPARTIAL: êtes- vous sûr de votre capacité de mobilisation pour élire M. Soumaila Cissé ?

Aladji Touré: (Rire) bien sûr M. le journaliste est- ce que vous connaissez une association ou un parti politique du Mali au niveau de sa commune qui a travaillé plus que la nôtre ? Nous sommes une association responsable qui travaille pour sa commune et pour son peuple raison pour laquelle je vous ai dit ce qu’on a fait en CIV, IBK n’a pas fait, IBK ne peut pas me battre en CIV, Soumaila est trop grand pour IBK, nous qui sommes les petits de soumaila aujourd’hui je dis à qui veut l’entendre de laisser IBK et moi en commune IV je vais lui battre, j’ai un défis a relevé, ce défis c’est de mobiliser 1 million d’électeurs pour Soumaila au nom de l’association Kaoural Renouveau International, une association qui peut mobiliser 1 million de personnes n’est pas une association comme les gens pensent, nous allons battre IBK en commune IV, dans la commune du Mandé dans la région de Mopti, c’est une promesse, il me connait je lui connait et vous les journalistes vous connaissez l’association Kaoural donc aujourd’hui en tant que président de l’association Kaoural Renouveau International ces trois localités que j’ai cité, c’est la victoire totale ça il n’y a rien à dire parce qu’on sait qui nous sommes , on sait ce qu’on a fait en CIV et on sait que la population de la CIV nous aime et nous fait confiance comme nous aussi nous faisons confiance à Soumaila Cissé, cette année le Mali sera debout, il ne sera pas comme le Mali d’IBK, il sera comme le Mali de soumaila cissé et du peuple Inchallah et nous allons tous être heureux avec soumaila.

L’IMPARTIAL : Il aura – t – il un consensus entre vous après les élections?

Aladji Touré: Le consensus qui est entre nous est très simple, s’il pense aux peuples, aux maliens de l’intérieur et de l’extérieur, nous avons beaucoup souffert, nous ne pouvons plus supporter un président qui a détruit son pays et son peuple, on ne va jamais donner une seconde change à n’importe quelle candidat, maintenant on donne une change aux président si vous travaillez bien dans votre premier mandat, ne cherchez pas le deuxième parce que c’est la jeunes qui vous donne et elle vous soutient, mais celui qui vient pour détruire jamais tu n’auras le deuxième mandat. Aujourd’hui soumaila nous a promi que s’il est élu président, il aidera les fils des pauvres, il va aider la jeunesse et les femmes, c’est pour ça qu’on a décidé de soutenir M. Soumaila Cissé, ce n’est pas une question de poste ou d’argent, nous sommes une association responsable et nous ne sommes pas des assoiffés du pouvoir, ni de l’argent, nous avons décidé de prendre notre destiné en main, donc ça veut dire que nous ne serons pas des animateurs, aujourd’hui nous sommes des acteurs parce que nous aimons notre pays, on a besoin du changement comme Soumaila l’a dit le Mali serai debout raison pour laquelle nous le soutenons et nous l’aimons, ce n’est pas sa personne qu’on l’aime mais l’idée qu’il a, il est le seul candidat valable. Un technocrate ne peut faire sortir un pays dans un problème surtout comme le nôtre mais un économiste expérimenté (Soumaila) peut le faire, prenons l’exemple sur la Côte d’Ivoire Ouattara a résolu le problème ivoirien parce que c’est un économiste, il a pris la Côte d’Ivoire en mains regarde là aujourd’hui, Soumaila seul peut faire sortir le Mali dans cette crise et nous allons être tous heureux grâce à Soumaila Cissé inchallah, en le voyant seulement tu as des frissons je sais de quoi je parle, j’ai été à côté des présidents.

L’IMPARTIAL: Pensez-vous que les élections puissent se passer dans le calme ?

Aladji Touré: ha! Belle question, tous les maliens savent qu’IBK est en train de préparer des vols, il veut détruire ce pays, il crée des problèmes partout, c’est IBK lui-même qui est le problème car il ne veut pas qu’on aille aux élections malgré tout nous allons gagner cette élection, c’est une décision des maliens, des vrais maliens qui ne veulent pas courir derrière IBK pour des miettes, IBK a divisé la jeunesse et les maliens juste pour sa propre cause, on croit à tout et on est prêt à sacrifier notre vie pour notre pays le Mali d’abord mais pas le Mali d’abord d’IBK, on se souci de beaucoup de choses pour cette élection, Soumaila est différent d’IBK, avec l’aide de Dieu le Mali retrouvera sa dignité.

L’IMPARTIAL: votre dernier mot ?

Aladji Touré: Je lance un appel à toutes et à tous les maliens de se donner la main pour chasser ce président qui ne respecte pas ses engagements, IBK ne réfléchit plus et il ne raisonne plus, il est télécommandé, il n’a pas besoin des maliens.

Je demande à tous les maliens d’aller retirer leur carte d’électeur et de voter Soumaila Cissé pour le bonheur de tout le monde. Les cartes d’électeurs sont nos fusils.

Propos recueillis par A. Traoré

L’IMPARTIAL : Bonjour M. le président, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs?

Aladji Touré: Je m’appelle Oumar Abdou Touré, président de l’association Kaoural Renouveau International.

L’IMPARTIAL: Quels sont les objectif de votre association?

Aladji Touré: Les objectifs de l’association Kaoural sont très simples, lutter contre le chômage, la pauvreté et l’assainissement de la ville.

IMPARTIAL: Qu’est- ce qui vous a motivez à soutenir M. Soumaila Cissé ?

Aladji Touré: Ce qui nous a motivez à soutenir M. Soumaila Cissé, c’est parce qu’on connait tous les candidats, on sait que IBK est un président corrompu, un assoiffé du pouvoir qui ne respecte pas les pauvres, les fils du pauvre et la jeunesse. Il n’a jamais posé des actes concrets dans sa propre commune, un président qui ne se souci pas des pauvres, est un président qu’on doit dégager, un président qui ne s’occupe uniquement que de sa famille et ses amis n’est pas président du Mali or on a besoin d’un président vraiment qui est à la hauteur, c’est-à-dire un président qui pense à son peuple.

L’IMPARTIAL: quel est votre stratégie pour barrer la route à IBK?

Aladji Touré: Ce qu’on veut aujourd’hui c’est de barrer la route à IBK a tout prix, moi j’ai l’habitude de l’appeler ancien président car je ne le vois pas en tant que président mais ancien président, il n’a que quelques jours pour quitter le pouvoir.

L’IMPARTIAL: Vos prérogatives pour soutenir Soumaila Cissé?

Aladji Touré: C’est-à-dire nous aujourd’hui, on soutient soumaila cissé c’est pour qu’il s’occupe des maliens, de mettre le Mali en avant, on se pose la question qu’est-ce qu’on a fait pour le Mali raison pour laquelle on a besoin des gens qui pensent à ce beau pays et qui ne vont pas être comme IBK.

L’IMPARTIAL: êtes- vous sûr de votre capacité de mobilisation pour élire M. Soumaila Cissé ?

Aladji Touré: (Rire) bien sûr M. le journaliste est- ce que vous connaissez une association ou un parti politique du Mali au niveau de sa commune qui a travaillé plus que la nôtre ? Nous sommes une association responsable qui travaille pour sa commune et pour son peuple raison pour laquelle je vous ai dit ce qu’on a fait en CIV, IBK n’a pas fait, IBK ne peut pas me battre en CIV, Soumaila est trop grand pour IBK, nous qui sommes les petits de soumaila aujourd’hui je dis à qui veut l’entendre de laisser IBK et moi en commune IV je vais lui battre, j’ai un défis a relevé, ce défis c’est de mobiliser 1 million d’électeurs pour Soumaila au nom de l’association Kaoural Renouveau International, une association qui peut mobiliser 1 million de personnes n’est pas une association comme les gens pensent, nous allons battre IBK en commune IV, dans la commune du Mandé dans la région de Mopti, c’est une promesse, il me connait je lui connait et vous les journalistes vous connaissez l’association Kaoural donc aujourd’hui en tant que président de l’association Kaoural Renouveau International ces trois localités que j’ai cité, c’est la victoire totale ça il n’y a rien à dire parce qu’on sait qui nous sommes , on sait ce qu’on a fait en CIV et on sait que la population de la CIV nous aime et nous fait confiance comme nous aussi nous faisons confiance à Soumaila Cissé, cette année le Mali sera debout, il ne sera pas comme le Mali d’IBK, il sera comme le Mali de soumaila cissé et du peuple Inchallah et nous allons tous être heureux avec soumaila.

L’IMPARTIAL : Il aura – t – il un consensus entre vous après les élections?

Aladji Touré: Le consensus qui est entre nous est très simple, s’il pense aux peuples, aux maliens de l’intérieur et de l’extérieur, nous avons beaucoup souffert, nous ne pouvons plus supporter un président qui a détruit son pays et son peuple, on ne va jamais donner une seconde change à n’importe quelle candidat, maintenant on donne une change aux président si vous travaillez bien dans votre premier mandat, ne cherchez pas le deuxième parce que c’est la jeunes qui vous donne et elle vous soutient, mais celui qui vient pour détruire jamais tu n’auras le deuxième mandat. Aujourd’hui soumaila nous a promi que s’il est élu président, il aidera les fils des pauvres, il va aider la jeunesse et les femmes, c’est pour ça qu’on a décidé de soutenir M. Soumaila Cissé, ce n’est pas une question de poste ou d’argent, nous sommes une association responsable et nous ne sommes pas des assoiffés du pouvoir, ni de l’argent, nous avons décidé de prendre notre destiné en main, donc ça veut dire que nous ne serons pas des animateurs, aujourd’hui nous sommes des acteurs parce que nous aimons notre pays, on a besoin du changement comme Soumaila l’a dit le Mali serai debout raison pour laquelle nous le soutenons et nous l’aimons, ce n’est pas sa personne qu’on l’aime mais l’idée qu’il a, il est le seul candidat valable. Un technocrate ne peut faire sortir un pays dans un problème surtout comme le nôtre mais un économiste expérimenté (Soumaila) peut le faire, prenons l’exemple sur la Côte d’Ivoire Ouattara a résolu le problème ivoirien parce que c’est un économiste, il a pris la Côte d’Ivoire en mains regarde là aujourd’hui, Soumaila seul peut faire sortir le Mali dans cette crise et nous allons être tous heureux grâce à Soumaila Cissé inchallah, en le voyant seulement tu as des frissons je sais de quoi je parle, j’ai été à côté des présidents.

L’IMPARTIAL: Pensez-vous que les élections puissent se passer dans le calme ?

Aladji Touré: ha! Belle question, tous les maliens savent qu’IBK est en train de préparer des vols, il veut détruire ce pays, il crée des problèmes partout, c’est IBK lui-même qui est le problème car il ne veut pas qu’on aille aux élections malgré tout nous allons gagner cette élection, c’est une décision des maliens, des vrais maliens qui ne veulent pas courir derrière IBK pour des miettes, IBK a divisé la jeunesse et les maliens juste pour sa propre cause, on croit à tout et on est prêt à sacrifier notre vie pour notre pays le Mali d’abord mais pas le Mali d’abord d’IBK, on se souci de beaucoup de choses pour cette élection, Soumaila est différent d’IBK, avec l’aide de Dieu le Mali retrouvera sa dignité.

L’IMPARTIAL: votre dernier mot ?

Aladji Touré: Je lance un appel à toutes et à tous les maliens de se donner la main pour chasser ce président qui ne respecte pas ses engagements, IBK ne réfléchit plus et il ne raisonne plus, il est télécommandé, il n’a pas besoin des maliens.

Je demande à tous les maliens d’aller retirer leur carte d’électeur et de voter Soumaila Cissé pour le bonheur de tout le monde. Les cartes d’électeurs sont nos fusils.

Propos recueillis par A. Traoré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here