Présidentielle du 29 Juillet : Tiébilé Dramé rencontre Soumeylou Boubeye Maiga

6

Le directeur de campagne du candidat Soumaila Cissé, accompagné d’une forte délégation, a été reçu par le Premier ministre, le vendredi 20 juillet 2018. C’était dans le cadre de la présidentielle du 29 juillet prochain. A cette occasion, le directoire de campagne a mis en garde le Premier au sujet des manipulations découvertes sur le fichier électoral.

Optimisation de la Fonction de Secrétaire et d'Assistant(e) de Direction
Tiébilé Dramé a tenu à faire part des inquiétudes de l’opposition politique, du Directoire de campagne de Soumi Champion, voire du candidat lui-même au gouvernement de la République du Mali. Les inquiétudes restent fondées sur des constats faits sur le fichier électoral. Des faits qui présument un tripatouillage volontaire de ce fichier et au-delà, du scrutin. Après les avoir écoutés avec intérêt, le Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maiga, a tenu à remercier le geste démocratique que vient d’accomplir le directeur de campagne de l’ex-président de la Commission de l’UEMOA. Il ne s’est pas limité à de simples remerciements, des mesures ont été promises afin de permettre la tenue d’élections transparentes, crédibles, libres et paisibles.

Ces mesures sont, entre autres : la transmission à tous les candidats à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018 des documents relatifs à la remise du fichier audité à l’imprimerie nationale de France, au bon de commande et à la livraison des cartes d’électeurs biométriques ; la création d’un cadre de concertation autour de l’AGETIC et de la DGE avec les experts nationaux ayant participé à l’audit du fichier électoral et les experts de tous les candidats à l’élection présidentielle qui le souhaitent ; la communication à tous les candidats à l’élection présidentielle du point de la situation de la présence des préfets et des sous-préfets dans l’ensemble des circonscriptions administratives du pays.

Ce genre de gestes sont essentiels si nous savons qu’ils peuvent préserver le pays contre une crise postélectorale en instaurant un climat de confiance entre tous les partis, mais aussi entre les citoyens et les autorités de l’État.

Fousseni TOGOLA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here