Situation du retrait des cartes d’électeur biométriques : La décision de chômer deux jours a porté ses fruits !

5

En situation de morosité, le taux de retrait des cartes d’électeur a connu une relative ascension dans certains centres de distribution, dont ceux des écoles fondamentales de Samè, Niomiranbougou, Hamdallaye Marché, Missira, Médina Coura, Missira, Kati Malibougou ainsi que de Kati Mission. Cela grâce à la clairvoyance du Gouvernement d’offrir deux jours (Vendredi 20 juillet et lundi 23 juillet) aux fonctionnaires et autres travailleurs du secteur public d’aller retirer leurs cartes. Cette initiative proposée par le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré a comblé les attentes.

A quelques jours de l’élection présidentielle le taux de retrait des cartes d’électeur n’était pas encourageant. Il fallait donc une mesure urgente pour booster le processus. Sur la base d’un sondage, l’on est en mesure de dire aujourd’hui que le ministre Arouna Modibo Touré qui a proposé l’idée lors d’un débat sur la radio Klédu avait bien raison.

Pour mieux appréhender l’effet des deux jours chômés sur le taux de retrait des cartes d’électeur, nous avons sillonné certains centres de distributions de cartes d’électeur à Bamako et dans le cercle de Kati.

Dans le district de Bamako, notre choix s’est porté sur les centres des écoles publiques de Samè, Niomirambougou, Hamdallaye Marché, Missira, et Médina Coura.

Dans le cercle de Kati, nous avons sillonné les centres de distribution des écoles fondamentales de Malibougou, Farada et la Mission.

A Bamako le constat demeurait le même pendant ces deux jours chômés. L’affluence n’était pas grande en mi-journée, c’est-à-dire entre 12h à 14 heures. Mais durant le reste de la journée, les centres ont connu une affluence relativement supérieure à la moyenne observée durant les jours ordinaires.

Abdoul Karim Camara, président du centre de distribution de l’école fondamentale d’Hamdallaye Marché rencontré dans la matinée lundi 23 juillet pense que : « les jours chômés, ont été bénéfiques pour la population, beaucoup de personnes sont parvenus à se libérer pour venir retirer leur cartes d’électeur ». Et d’ajouter : « je peux dire sans risque de me tromper que cette initiative à porter ses fruits ». Selon lui, les cartes retirées le jeudi, vendredi, Samedi, dimanche et lundi sont respectivement de 369, 512, 274, 355 et 468 au niveau de son centre.

Dans le cercle de Kati, le constat est identique à celui des centres de Bamako. Rapproché par nos soins, le président de la commission de distribution de Kati ville dira que tout se passe bien. A ses dires, même si le taux de retrait des cartes le vendredi est plus élevé à celui du lundi, ces deux jours ont tous été sanctionnés par un score de retrait supérieur aux autres jours ordinaires.

« Que le gouvernement en soit remercié de cette initiative de clairvoyance » a confié un fonctionnaire d’Etat dans le centre de retrait des cartes à Niomiranbougou.

LA REDACTION

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here