Aménagement des pistes rurales : Les activités du PACAM lancées à Yanfolila par Dr. Nango Dembélé

15

Pour rendre possible une distribution ininterrompue et en temps utile de produits agricoles, principalement des mangues, en facilitant l’accès physique aux sites de production, la collecte et le conditionnement des mangues dans la région de Sikasso, le Projet d’appui à la compétitivité agro-industrielle du Mali (PACAM-Mali) va réhabiliter durant 5 ans environ 300 km de pistes prioritaires dont 100 km sont situés dans le district de Sikasso et 200 km dans le cercle de Yanfolila.

La cérémonie de lancement des activités du PACAM s’est déroulée le mardi dernier à Yanfolila sous la haute présidence du ministre de l’Agriculture, Dr. Nango Dembélé. Les autorités administratives, locales, coutumières et religieuses étaient également présentes.

L’aménagement de ces pistes rurales s’inscrit dans le cadre de la Composante 2 du PACAM : «Améliorer l’accès aux zones de production de mangues». Cette deuxième phase du projet financera la réhabilitation de 300 km de pistes rurales pour 8,3 millions de dollars soit 4,150 milliards de FCFA.

L’objectif de ces travaux est de rendre possible une distribution ininterrompue et en temps utile de produits agricoles, principalement des mangues, en facilitant l’accès physique aux sites de production, la collecte et le conditionnement des mangues dans la région de Sikasso.

Sur les 300 km de pistes prioritaires à mettre à niveau, 100 km sont situés dans le district de Sikasso dont le bassin a le rendement le plus élevé du pays pour la production de mangues, et 200 km dans le cercle de Yanfolila, qui a le deuxième rendement le plus élevé au Mali et où se trouve la plus grande usine de transformation de mangues.

En plus des travaux, la mission financera des études techniques, des missions de supervision et de contrôle pour l’amélioration des 300 km de routes rurales prioritaires praticables en toute saison qui ont été sélectionnées sur un total de 1000 km proposés par l’IFM. Les pistes ont été priorisées sur la base de la valeur des mangues à collecter par km de route.

Après la mise à niveau de 300 km de routes, 35 000 tonnes de mangues supplémentaires devraient être plus facilement accessibles. Les travaux vont porter essentiellement sur la construction des ouvrages de franchissement, la réparation ou le renforcement d’ouvrages, l’assainissement et le traitement des zones de coupures potentielles pour assurer la praticabilité des routes pendant la saison des pluies.

Wassolo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here